Accueil Sports Athlétisme

Les Borlée ont fait la connaissance de Guy Ontanon: «Progresser, c’est se réinventer sans cesse»

Un sportif de haut niveau a besoin de repères pour avancer, de challenges pour se sublimer : les frères Borlée ouvrent une parenthèse de sprint court, qui doit leur être profitable ensuite sur le tour de piste.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Les tables initialement dévolues aux étudiants « confinés » de l’UC Louvain sont toujours méthodiquement disposées, au milieu de l’anneau bleuté. Plus que jamais orphelines. À quelques mètres de là flotte pourtant une ambiance de rentrée des classes. « Regardez-les ! Ils ont trente-deux ans, mes gaillards, j’ai pourtant l’impression de voir de grands ados croquer l’instant à pleines dents… » A la sortie d’une séquence de vie aux reflets surréalistes, « une période qui reste psychologiquement voire financièrement difficile pour de nombreux athlètes », Jacques Borlée a choisi de faire un pas de côté, laissant le Français Guy Ontanon (62 ans) être le premier interlocuteur technique de la fratrie. Le temps que chacun se rafraîchisse l’esprit, l’espace d’un été forcément atypique -la pandémie ayant gommé l’Euro de Paris et surtout différé les JO de Tokyo.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Athlétisme

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs