Accueil Société

Yves Van Laethem: «Un reconfinement localisé est possible en Belgique»

Le porte-parole interfédéral Yves Van Laethem explique dans La Libre comment la Belgique pourrait reconfiner localement.

Temps de lecture: 2 min

La majorité des indicateurs de l’épidémie de coronavirus en Belgique restent encourageants, mais une légère hausse du nombre de contaminations est à constater. Avec une moyenne journalière de 92 nouvelles infections la semaine dernière (contre 87 en moyenne pour la semaine précédente), une hausse de 6 % est enregistrée. Selon Yves Van Laethem, interviewé par La Libre, il est trop tôt pour parler reconfinement : « Pour le moment, il n’y a aucune raison de revenir à un confinement sauf si vraiment une grosse vague survenait mais ce n’est pas du tout le cas. C’est vraiment très peu probable. S’il revient en force à l’automne ou en hiver, on réévaluera la situation ».

À lire aussi António Guterres: «J’espère que cette crise sanitaire servira d’avertissement»

Mais si un nouveau foyer devait se déclarer, une quarantaine locale pourrait être imposée, avec certaines modalités. « Un reconfinement localisé est envisagé. Cela ressemblerait à ce qu’on voit dans d’autres pays qui ont dû faire face à un rebond du virus, explique l’expert. Un groupe de travail planche dessus et un rapport sera publié durant le mois de juillet. Ce qu’on peut dire, c’est qu’il faut s’attendre à ce qu’il y ait tout d’un coup une série de mesures localisées pour un certain nombre de choses, comme de rendre le port du masque obligatoire dans les magasins dans les zones en question et éventuellement interdire les rassemblements ou les manifestations générales. Ce sont des choses qui ont été constatées à Pékin dans certains quartiers avant que ce soit étendu à la ville. Dans ces zones localisées, les cafés et restaurants fermeraient ou fermeraient plus tôt. Le masque serait également obligatoire selon les arrondissements et on restreindrait alors la réouverture vers les plus grands groupes », détaille le porte-parole.

À lire aussi Coronavirus: «Pas de plan pour gérer la seconde vague»

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Diogènes Alexandre, mardi 30 juin 2020, 18:45

    A quoi reconnait-on un expert et/ou un journaliste en mal de papier? Il utilise des "il est possible que", "il y a un risque que", "inquiétude", "il faut craindre que", etc.

  • Posté par Boer Laurian, mardi 30 juin 2020, 12:27

    L'article est déjà dépassé...Au cours de la période du 20 au 26 juin, Sciensano signale ainsi qu’il y a eu, en moyenne, 82 infections par jour, un chiffre en baisse de 13% par rapport à la période précédente de 7 jours.

  • Posté par Boer Laurian, mardi 30 juin 2020, 12:27

    L'article est déjà dépassé...Au cours de la période du 20 au 26 juin, Sciensano signale ainsi qu’il y a eu, en moyenne, 82 infections par jour, un chiffre en baisse de 13% par rapport à la période précédente de 7 jours.

  • Posté par ANZAD Karima, mardi 30 juin 2020, 11:24

    Excellent s articles au sujet des excuses du Roi Philippe pour le mauvais traitement des citoyens du Congo durant la colonisation Belge. Au sujet du déconfinement je reste septique Je pense que le port du masque doit rester obligatoire. merci

  • Posté par G Jean Luc, mardi 30 juin 2020, 10:48

    Image de l'expert mais paroles du gouvernement. Autant mettre la photo d'une voiture, non?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko