Accueil Monde États-Unis

Résultats préliminaires positifs pour un vaccin expérimental contre le coronavirus

Le vaccin a provoqué une réponse du système immunitaire chez 94 % des participants qui ont suivi l’essai clinique, dit de phase 1, jusqu’au bout.

Temps de lecture: 2 min

La société de biotech américaine Inovio a annoncé mardi des résultats préliminaires encourageants pour son projet de vaccin contre le nouveau coronavirus, administré sur 40 volontaires aux Etats-Unis.

Selon un communiqué de l’entreprise, le vaccin a provoqué une réponse du système immunitaire chez 94 % des participants qui ont suivi l’essai clinique, dit de phase 1, jusqu’au bout, c’est-à-dire avec deux injections à quatre semaines d’écart.

Le vaccin d’Inovio, appelé INO-4800, consiste à injecter un code génétique ADN dans l’organisme de la personne afin de déclencher une réponse immunitaire spécifique contre le coronavirus SARS-CoV-2.

« Pas besoin d’être congelé »

Le vaccin est injecté sous la peau par une aiguille, puis il est activé par un appareil ressemblant à une brosse à dents, qui délivre une mini-impulsion électrique, d’une fraction de seconde, permettant à l’ADN de pénétrer les cellules du corps et d’y remplir sa mission.

Inovio, déjà financée par le département américain de la Défense et par l’ONG Cepi, annonce également avoir été sélectionné par le programme du président Donald Trump pour tenter de produire des centaines de millions de doses de vaccins d’ici janvier 2021.

Le vaccin de la société est le seul vaccin ADN « stable à température ambiante pendant plus d’un an », et « qui n’a pas besoin d’être congelé pour le transport ou pour être stocké des années », a déclaré le CEO d’Inovio, Joseph Kim.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

42 Commentaires

  • Posté par Medina Lockhart Marcos, dimanche 12 juillet 2020, 12:17

    questions pertinentes lues par ailleurs: 1) pourquoi injecter de l'ADN contre un virus a ARN ? 2) l'impulsion electrique elle va activer quoi exactement ? Dommage que cette technologie revolutionnaire et si differente de ce qu'on connait soit si peu aprofondie dans cet article...

  • Posté par Daskalov Sveta, lundi 6 juillet 2020, 13:42

    On a droit de refuser de se faire vacciner. Et si le vaccin fonctionnait, les gens vaccinnés n'ont rien à craindre, en toute logique. https://www.petitionenligne.be/pas_de_vaccination_obligatoire_contre_le_covid-19

  • Posté par Daskalov Sveta, lundi 6 juillet 2020, 13:40

    Un vaccin pour un virus qui mute, c'est du non-sens complet!!! Pour le HIV on n'en a pas trouvé, pour la grippe ce n'est pas forcément efficace, mais voilà que dans un temps record on sort un vaccin covid, à ADN. C'est plus qu'interpellant et inquiétant!

  • Posté par G Jean Luc, mardi 30 juin 2020, 15:44

    si c'est stable à température ambiante pendant plus d’un an, ça veut dire que ça existe depuis au moins 1 an. C'est comme Monsanto, ils produisent la graine et l'anti herbes qui va avec?

  • Posté par Marlier Jacques, mercredi 1 juillet 2020, 0:29

    Je ne crois pas qu'il faut interpréter la "conservation pendant un an" comme étant la preuve que le vaccin existe depuis au moins un an. Je crois plutôt que c'est la technique utilisée qui permet de prédire une telle conservation. De la même façon, on peut raisonnablement prédire la durée de conservation d'une viande après l'application d'un traitement particulier, si ce traitement est déjà bien connu. Il ne faut pas nécessairement réétudier l'effet de ce traitement sur toute nouvelle viande.

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs