Accueil Sports Sports moteurs Moto

Paddock: «Si on pense au danger, autant changer de sport», estime Barry Baltus

Un Belge ira-t-il bientôt se frotter le cuir à celui de Marc Marquez dans les pelotons furieux des Grands Prix Moto ? C’est ce que Barry Baltus et son entourage espèrent. En attendant ce jour, la jeune recrue de l’équipe Zelos va apprendre le métier en Moto3, la plus petite division de la discipline. Une tâche particulièrement ardue l’attend : les jeunes loups de son âge sont au moins aussi affamés que lui.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Il s’appelle Barry, hommage paternel à la vedette de son époque, Barry Sheene. Depuis qu’il a trois ans, le gamin pétarade autour de la maison familiale avec des engins de plus en plus puissants. Dans deux semaines, l’adolescent attaquera le difficile challenge du championnat du monde Moto3, cette catégorie où une trentaine de pilotes n’ont qu’un rêve : accéder un jour au MotoGP.

Barry, vous êtes prêt pour disputer le premier rendez-vous à Jerez ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en MotoGP

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs