Coronavirus: l’Union européenne rouvre ses frontières à 15 pays, mais pas aux États-Unis

Coronavirus: l’Union européenne rouvre ses frontières à 15 pays, mais pas aux États-Unis
Photo News.

L’Union européenne, où la pandémie du Covid-19 est en recul, a rouvert ses frontières à 15 pays, mais pour l’OMS, les perspectives mondiales restent sombres et « le pire est à venir ».

Après des jours de tractations, les pays de l’UE ont décidé mardi d’ouvrir le 1er juillet leurs frontières aux ressortissants de 15 pays dont la situation épidémiologique est jugée satisfaisante, ce qui exclut notamment les États-Unis.

Élaborée par les ambassadeurs des pays de l’Union européenne vendredi, la liste des visiteurs admis dans l’UE et l’espace Schengen, qui sera révisée toutes les deux semaines, compte l’Algérie, l’Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, le Monténégro, le Maroc, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie et l’Uruguay.

La Chine incluse, mais…

Elle inclut également la Chine, mais uniquement à condition qu’elle admette sur son sol les visiteurs venant de l’UE, ce qui n’est actuellement le cas que de façon limitée.

L’Union a fixé plusieurs critères pour qu’un pays soit sur la liste des admis, notamment un taux de nouveaux cas de Covid-19 proche ou en dessous de 16 pour 100.000 habitants (moyenne dans l’UE) sur les 14 derniers jours.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous