Brexit - Le Royaume-Uni et la Suisse vont négocier un accord sur les services financiers

Le ministre des Finances britannique Rishi Sunak et son homologue suisse Ueli Maurer ont signé une déclaration commune en ce sens, selon un communiqué.

L'objectif est de négocier un accord dans les mois qui viennent sur le principe de la reconnaissance mutuelle afin de rendre fluide l'accès des entreprises britanniques au marché financier suisse et réciproquement.

"Quitter l'UE signifie que nous sommes libres de suivre notre propre chemin en tant que centre financier transparent, innovant et ouvert sur le monde", s'est félicité Rishi Sunak.

Les deux pays viennent déjà de s'entendre sur un régime d'équivalence pour le Royaume-Uni avec la Bourse suisse.

Avec le Brexit, qui sera effectif à la fin de l'année au terme de la période de transition, le Royaume-Uni est contraint de renégocier tous les accords commerciaux dont il bénéficiait en tant que membre de l'UE.

Mais son plus gros défi est de conclure dans les prochains mois un accord de libre-échange avec l'UE, même si le pays entend en négocier de nombreux autres, notamment avec les Etats-Unis.

La City de Londres a de son côté salué l'engagement du Royaume-Uni et de la Suisse. Les deux pays "sont des partenaires naturels pour les services financiers", note Miles Celic, directeur général de TheCityUK, lobby financier du quartier des affaires de Londres.

Le Royaume-Uni et la Suisse "sont les premier et troisième plus grands exportateurs de ce type de services" et "sont tous deux prêts à mettre en place des normes très élevées et à maintenir les marchés ouverts", selon lui.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous