Accueil Opinions Éditos

Nethys ne défiait pas la morale ou la gouvernance, mais la légalité

A ceux qui avaient encore des doutes ou qui tentent toujours de défendre un système, la justice démontre que Nethys, contrairement à ce que des dirigeants voulaient faire croire, n’était pas une société commerciale « comme les autres » et devait dès lors tenir compte de l’intérêt général.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

On l’a beaucoup dit : tout s’est arrêté en Belgique pendant le confinement. Et pourtant non, pas vraiment tout. Une équipe a continué de travailler au nettoyage, à la restructuration et à la redéfinition du groupe liégeois Nethys. Ce n’est donc pas parce qu’on n’en entendait plus parler qu’il ne se passait rien, comme le prouve l’annonce spectaculaire lundi de la suspension de la cession de Voo à Providence et la relance de la procédure.

On pourrait regretter l’immobilisme et l’incertitude de nouveau imposés à l’entreprise. Mais il ne faut blâmer pour cela ni les dirigeants actuels ni les juges mais encore et toujours l’équipe de départ – ses deux dirigeants emblématiques et certains administrateurs de l’époque – qui a créé un système qui montre toute sa vénalité, une fois sorti du secret et de l’entre-soi.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Monsieur Alain, lundi 6 juillet 2020, 7:54

    J'oubliais : CQFD.

  • Posté par Desmet Marc, dimanche 5 juillet 2020, 8:58

    Il y a presse et ... Presse, heureusement que certains sont là pour nous informer des turpitudes belges. Il semblerait que le pays soit aux mains de "mafias" qui pilotent réellement le pays par leurs copinages politico affairistes. Il y a peut être des journalistes qui savent, mais quand on parle de milliards d'euros une vie ne pèse rien dans la balance. 49 journalistes tués dans le monde en 2019 pour nous informer... des héros!

  • Posté par Delhaes Philippe, jeudi 2 juillet 2020, 14:46

    J'adore... quelle mauvaise foi de la part de ces journalistes qui écrivent pour Le Soir mais qui devraient écrire dans Voici. Mme Delvaux dit: ---"Et il y a eu ce lundi la suspension par une juge de la vente de Voo, pas seulement pour non-respect de procédure mais surtout pour une vente réalisée dans un contexte « contraire à l’ordre public » assimilée à une « fraude dans le but de réaliser un gain »--- mais en fait si Orange Belgique et Telenet n'avaient pas fait bloquer la vente, le nouveau management de Nethys aurait bel et bien vendu aux Américains. Comment utiliser un revers contre les nouveaux sauveurs de Nethys comme une fable morale.. j'ai envie de vomir par tellement de manipulation par la presse...

  • Posté par Van Obberghen Paul, mercredi 1 juillet 2020, 15:09

    Béatrice Delvaux aurait dû écrire "Nethys ne défiait pas QUE la morale ou la gouvernance, mais AUSSI la légalité"

  • Posté par Delpierre Bernard, mercredi 1 juillet 2020, 17:15

    .. avec la complicité de membres du conseil d'administration et de l'assemblée générale endormis et /ou incapables de lire la moindre écriture comptable et à fortiori un bilan.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs