Accueil Monde Afrique

Pour la ministre congolaise des Affaires étrangères, la Belgique a «posé les bases d’un changement profond»

La ministre congolaise des Affaires étrangères, Marie Ntumba Nezeza, voit la lettre du roi Philippe comme une avancée tant pour la RDC que la Belgique.

Temps de lecture: 2 min

La Belgique a, par le biais de la lettre adressée par le roi Philippe au président congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, « posé les bases d’un changement profond » dans les relations entre les deux pays, a affirmé mardi la ministre congolaise des Affaires étrangères, Marie Ntumba Nzeza.

À lire aussi Colonisation du Congo: enfin ce geste si nécessaire, qui grandit le Roi et son pays

« Après 60 ans d’indépendance, le peuple congolais, avec à sa tête le président de la République vient de recevoir des souhaits de bonne fête de l’indépendance, les meilleurs que la Belgique nous ait jamais adressés. Le Roi des belges Philippe a présenté au peuple congolais ses plus profonds regrets pour les blessures infligées aux congolais lors de la période coloniale », a dit la cheffe de la diplomatie congolaise, citée par le site d’information Actualité.cd.

Pour elle, c’est une avancée tant pour la RDC que pour la Belgique.

« Il a reconnu ainsi que le Congolais n’a pas été traité dans le respect de la dignité humaine. C’est du baume sur le cœur du peuple congolais. C’est une avancée qui va booster les relations amicales entre nos deux nations », a ajouté Mme Ntumba.

À lire aussi Le «making of» de la lettre royale de Philippe au Congo

Ce message du souverain belge va, selon la ministre, avoir un effet particulièrement sur les peuples du Congo. « Cela est aussi un puissant soubassement socio-psychologique qui va petit à petit modifier notre regard sur nous-mêmes », a-t-elle souligné.

La ministre a aussi insisté sur les rapports entre l’ancienne colonie et la Belgique actuelle.

« Nos deux peuples ont grand besoin d’une décrispation sincère et définitive pour permettre au Congo d’enclencher et de poursuivre durablement sa croissance et son développement. La Belgique par le roi Philippe a posé les bases d’un changement profond », a-t-elle déclaré.

À lire aussi «Regrets» du Roi sur la colonisation: à Kinshasa, entre satisfaction et demandes de réparations

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par hunt marie-alice, mercredi 1 juillet 2020, 12:13

    il faut faire la lumière sur ce qui s'est passé, c'est important, mais c'est aussi valable dans les 2 sens : exemple; des jumeaux nouveaux-nés "noirs"ont été recueillis par des "blancs" car ils étaient très mal vus par la population (démons,..), là donc , ce sont des faits positifs qui ont été faits!

  • Posté par Clodong André, mercredi 1 juillet 2020, 6:57

    Parmi les réparations, l'élimination de la corruption aujourd'hui endémique doit être une des priorités. Cela vaut pour toutes les parties.

Plus de commentaires

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une