Double infanticide à Erquelinnes: le 3e enfant de 9 ans dans un état stable

Double infanticide à Erquelinnes: le 3e enfant de 9 ans dans un état stable

Une mère de famille a tué deux de ses enfants, âgés de 7 ans et 2 ans mardi en fin d’après-midi à la rue du Jeu de Balle à Hantes-Wihéries (Erquelinnes). Le troisième enfant, âgé de 9 ans et qui se trouvait dans un état critique, est toujours dans un coma artificiel mais son état est stabilisé, a indiqué mercredi matin David Lavaux, bourgmestre d’Erquelinnes (IC). Ce dernier indique ne pas avoir de nouvelles de l’état de santé de Julie L.

Les secours ont été requis mardi en fin d’après-midi à la rue du Jeu de Balle à Hantes-Wihéries (Erquelinnes). Une mère de famille a tué deux de ses enfants, Orphée et Cérès âgés respectivement de 2 ans et 7 ans. Un troisième enfant, Thibald, âgé de 9 ans, se trouvait dans un état critique. Son état de santé s’est stabilisé. « Il se trouve toujours en coma artificiel mais son état est stable depuis mardi soir. Il devrait s’en sortir. C’est une bonne nouvelle pour ce petit garçon », a précisé David Lavaux, bourgmestre d’Erquelinnes (IC). Le mari et père de famille a découvert le drame en rentrant à son domicile après sa journée de travail.

La mère de famille se trouvait également dans un état critique à la suite d’une tentative de suicide en ingurgitant des médicaments. « Je n’ai pas de nouvelles de son état de santé. » Selon les premières informations, Julie L. aurait tailladé les veines de ses enfants.

Selon le bourgmestre, la mère de famille ne travaillait plus et a mal supporté le confinement. Cette dernière a également été contrainte de mettre un terme à une grossesse. « Elle ne sortait plus et ses enfants n’étaient pas retournés à l’école. Mais rien ne laissait présager ça. Elle était fusionnelle avec ses enfants, en particulier avec le dernier. »

Dans le quartier, l’émotion est vive. « Elle n’allait pas bien mais elle aimait tellement ses enfants. Je n’arrive pas à y croire, j’en ai les jambes coupées », a confié une voisine.

Le parquet de Charleroi a annoncé mardi qu’une communication officielle sur les événements sera effectuée dans le courant de la journée de mercredi.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous