Un ebook pour vivre un été 100% belge

Pauline Burgraff est l’auteur de l’ebook «
Plions bagage
».
Pauline Burgraff est l’auteur de l’ebook « Plions bagage ». - D.R.

Coronavirus oblige, l’été sera plus que jamais belge cette année ! Une réalité très vite pressentie par Pauline Burgraff. Consultante en stratégie dans une entreprise bruxelloise, cette jeune femme originaire de Paliseul, dans la province de Luxembourg, a décidé de se lancer dans la création d’un ebook touristique. Son nom ? « Plions bagage ». « Le but de ce projet est de faire découvrir aux gens les trésors cachés dans notre pays », explique Pauline Bugraff, « Vers la fin du confinement, je me suis dit que nous allions tous vouloir faire des choses originales en Belgique cet été puisque nous ne pourrons pas spécialement voyager à l’étranger. C’est pourquoi mon premier numéro, qui porte sur la province de Luxembourg, a pour but de répertorier des restaurants, des hébergements ainsi que des activités insolites à faire pour découvrir et redécouvrir notre province. Mon ebook reprend évidemment des incontournables comme Rochehaut, Durbuy, ou encore Bouillon, mais je me suis mis comme point d’orgue de conserver toujours une touche d’originalité pour ne pas tomber dans les travers des guides touristiques classiques ».

Sortir des sentiers battus

Des adresses insolites, pour un format qui sort également de l’ordinaire. « Plions bagage » est en effet uniquement disponible en ligne, une volonté de la jeune femme de 25 ans : « Mon public cible était à la base la génération Y. Ce format ebook convient donc à merveille aux personnes de mon âge. Au niveau pratique, tant la mise en ligne que la mise en vente se sont opérées beaucoup plus facilement grâce à internet. C’est un format vivant qui me donne beaucoup plus de libertés. Par exemple, lorsque j’aurai de nouvelles références à intégrer dans mon ebook, je pourrai effectuer des mises à jour pour ensuite les envoyer gratuitement aux personnes qui l’auront déjà acheté. C’est quelque chose qu’on ne peut pas avoir avec le papier ».

Au fil des 35 pages qui composent actuellement ce livre en ligne, Pauline Burgraff vous fait découvrir les joyaux de la province de Luxembourg tout en vous proposant de tester des activités qui sortent de l’ordinaire. De la Vallée de la Semois au Parc naturel des deux Ourthes, en passant par le Centre Ardenne, mais aussi en effectuant un crochet par les pays d’Arlon et de Virton, pour terminer votre périple à Durbuy et ses alentours, on retrouve une centaine de références d’adresses sorties des sentiers battus. Et ce premier numéro en appellera d’autres. « Le numéro deux consacré à la province de Namur est déjà en route », nous assure Pauline Burgraff, « Mon but est d’écrire un ebook par province. J’ai un travail très prenant, je consacre donc l’intégralité de mon temps libre à cette activité. Je suis actuellement en train de rédiger le second numéro sur la province de Namur avant de m’attaquer ensuite aux autres provinces. Je compte également bientôt mettre en ligne une version néerlandophone pour toucher un maximum de personnes ».

Un concept qui plaît

Lancé le 8 juin dernier, le projet de la jeune femme ne manque pas de rencontrer les attentes de son public, mais pas que. « Je dois avouer que les personnes âgées de 50 ans semblent finalement être celles qui sont les plus intéressées par mon ebook », précise la jeune Paliseuloise, « Cela s’explique, selon moi, par le fait que ce sont probablement celles qui resteront le plus en Belgique durant l’été. Sinon, au niveau des téléchargements, je n’ai pas à me plaindre, ça marche bien et j’ai déjà de nombreux followers sur les réseaux sociaux, surtout sur Instagram. D’autant qu’au-delà de la province de Luxembourg, les gens sont intéressés par le concept et me suivent pour découvrir mes dernières sorties ».

« Plions bagage » est à télécharger au prix de 9,90 € via le lien suivant : https ://plionsbagage.be/

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. La crise sanitaire a à la fois dopé l’engouement pour le vélo et rendu la reconstituion des stocks plus difficile.

    Les magasins de vélos toujours en rupture de stock

  2. Cette convention entend renforcer le rôle du psychologue. Pour bénéficier de séances remboursées, les patients n’auront plus l’obligation de passer par leur médecin traitant.

    La révolution des soins psychologiques

  3. PHOTONEWS_10931751-020

    JO 2020: les dix questions qu'on se pose pour l'entrée en piste de l’athlétisme

La chronique
  • Coronavirus – La vie devant toi (saison 2), jour 500: les bracelets

    En juin dernier, aux Etats-Unis, il s’est passé un truc incroyable.

    Des bracelets de trois couleurs ont fleuri au poignet des gens. Des gens dans la rue, des gens au boulot lors du retour au présentiel, des gens à des fêtes, à des mariages, des concerts, des événements. On appelle ça « le code couleur Covid-19 » et il a été mis en place pour les personnes qui ne sont pas – ou plus – à l'aise avec les interactions physiques.

    Il y a le bracelet rouge, le plus radical, qui dit : « Hi ! I’m keeping my distances » (« Salut, je préfère garder mes distances »). Le jaune, sur ses gardes : « Okay with talking but not touching » (« On peut parler sans se toucher »). Et le vert, le plus cool de la bande, qui est totalement « Okay with hugs & high-fives » (« Ok pour les câlins et les tope-là »).

    La Chambre de commerce de Virginie – 650 entreprises, 500.000 employé.e.s – a classé temporellement ces trois...

    Lire la suite

  • Prendre le problème de l’eau dans sa globalité

    De nombreux bourgmestres trouvent la cartographie des zones inondables par la Région wallonne trop laxiste, oubliant, par méconnaissance du terrain, des endroits souvent envahis par l’eau, ou trop rigide, classant en zone rouge des endroits sur lesquels les autorités communales ont pourtant œuvré pour supprimer les problèmes existants.

    Au-delà des querelles locales, le grand problème de cette carte est finalement de se concentrer sur les abords des ruisseaux ou fleuves, omettant l’ensemble de la...

    Lire la suite