Accueil Monde Asie-Pacifique

Les Hongkongais tentent un dernier baroud d’honneur contre Pékin

Des milliers de manifestants sont descendus dans la rue mercredi à Hong Kong pour s’opposer à une nouvelle loi anti-subversion adoptée par la Chine. Elle a déjà débouché sur l’arrestation de plusieurs citoyens, pour avoir agité une bannière réclamant l’indépendance.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Sur le coup de 14h., la foule a commencé à se déverser des bus et des stations de métro dans les rues de Causeway Bay, au cœur de Hong Kong. Les manifestants cherchaient à gagner Victoria Park, le point de départ d’une marche illégale pour s’opposer à une nouvelle loi anti-subversion adoptée la veille. Mais ils ont été immédiatement stoppés par les cordons policiers installés à l’entrée de chaque ruelle.

Le ton est monté. Les slogans ont fusé. « L’indépendance pour Hong Kong, c’est la seule issue ! » et « Cinq demandes, pas une de moins ! », en référence aux revendications du mouvement de contestation qui avait déjà agité la cité portuaire durant sept mois l’année dernière. Soudain, un policier a déployé un drapeau violet.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Poullet Albert, jeudi 2 juillet 2020, 8:19

    Il serait grand temps que l'Europe aille les aider. sinon, la Chine va les écraser. et leur résistance est héroïque .

  • Posté par Leemans Philippe, mercredi 1 juillet 2020, 22:46

    Le marché chinois, quelle aubaine pour les grandes entreprises du monde entier. Et je te tiens par la barbichette que finalement les chinois colonisent l'Afrique, l'Amérique latine en y exportant même leur manière d'être et de réprimer, et petit à petit des joyaux de nos entreprises occidentales qui se prostituent sur l'argent gagné par l'esclavage dans une dictature impitoyable, toment dans leur escarcelle. Avant les grands patrons soutenaient surtout les dictateurs d'extrême droite, Hitler comme rempart à la peste rouge, et que je te retourne ma veste, maintenant ce sont des pseudos-communistes qui tiennent tout un peuple en esclavage, qui sont tout autant impérialiste. Après avoir envahi et colonisé le Tibet, mis sous cloche le Turkménistan chinois où 10% de la population est en rééducation dans des camps de concentration, ils vont à présent mettre la main sur Hong Kong, avant sans doute d'envahir Taiwan. Non vraiment il faut boycotter toute institution, toute entreprise qui fait du commerce avec la Chine. Il faut que ce pays implose de l'intérieur comme l'URSS, encore que 30 ans plus tard, le nouveau tsar de toutes les russies va finir par se croire tsar, et l'autre gugusse de l'autre côté de l'Atlantique..., au-dessus des lois. Non vraiment les démocraties du monde ne doivent plus se plier à ces grandes puissaznces, Il convient de les boycotter toutes les trois.

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs