Accueil Culture Livres

Un inédit de García Márquez sur un champion cycliste colombien

Dans les années 1950, Gabriel García Márquez, alors jeune journaliste, suit Ramón Hoyos, une idole du cyclisme colombien. De ce reportage et de ces entretiens sort ce livre, inédit en français.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 2 min

Un inédit d’un Prix Nobel de littérature, ça ne se refuse pas. Evidemment, il ne s’agit pas d’une œuvre de fiction. Mais d’un reportage. En 1955, le jeune journaliste qu’était alors Gabriel García Márquez est envoyé par El Espectador passer cinq jours chez Ramón Hoyos, un champion cycliste colombien. Cinq jours de conversations où Le triple champion dévoile ses secrets, c’est le titre du reportage: quatorze articles publiés en juin de cette année-là. Et du livre qui les rassembla la même année. Hoyos est un cador. L’Eddy Merckx de la Colombie. Il est surnommé «El escarabajo de la montaña» (le scarabée de la montagne) en raison de son aisance dans les ascensions. Il a remporté cinq éditions du Tour de Colombie entre 1953 et 1958, dont quatre consécutivement. Lors de l’édition de 1955, précisément, il gagne le tour et 12 des 18 étapes. Une découverte Il y a trois ans, Pierre Boisson, rédacteur en chef du magazine de vélo Pédale, est en Colombie. Il y découvre ce livre. Que personne n’a jamais traduit en français. Et il se met à le traduire avec Marion Bouvier, qui vit en Belgique.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs