Accueil Société

Général Compernol: «La Belgique n’a pas de stratégie intégrée de sécurité et de défense»

Au moment de partir à la retraite, le Chef de la Défense Marc Compernol tire son bilan. Il fait aussi part de ses craintes et décoche quelques flèches en direction du politique.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 8 min

Quatre ans après son entrée en fonction, le général Marc Compernol quitte ses fonctions de chef de la Défense (Chod) et part à la retraite après 48 ans au service de l’armée. Quatre années mouvementées au cours desquelles l’homme à la moustache aura essayé de faire changer certaines choses et certaines façons de penser. Il estime y être arrivé en partie. Son successeur a été désigné par le gouvernement mardi soir, il s’agit de l’amiral Michel Hofman, un haut gradé francophone de la Marine.

Quels étaient vos objectifs de départ ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Demaseure Thierry, dimanche 12 juillet 2020, 20:30

    Si un jour, on m'avait dit que je partagerais presque totalement les idées du chef de notre armée ...

  • Posté par Ach Mes, jeudi 2 juillet 2020, 13:34

    La Belgique n'a pas de stratégie tout court ! et t c'est voulu et préparé depuis une bonne 15 ans d'années par bartje & co et ceux qui ont laissé faire du côté FR, via notamment des réformes institutionnelles. 4/10 ans sans gouvernement et le reste avec des gouvernements de demo. Comment es possible d'avoir une stratégie à LT avec ça en quoi que ce soit ? Tant que le fédéral est vidé de son sens et que les portefeuilles importants sont régionalisés et/ou chapeautés par des séparatistes/profiteurs on n’ira pas très loins, et pendant ce temps des pays limitrophes en profitent pour attirer les investisseurs et préparer l'économie de demain.....et heureusement que nous avons des talents en BE qui sauvent les meubles et qui font passer ces périodes politiquement /leadershipement creuses avec le moins de mal possible

  • Posté par Poullet Albert, jeudi 2 juillet 2020, 14:24

    Bien d'accord avec vous !

  • Posté par Poullet Albert, jeudi 2 juillet 2020, 8:10

    Et encore une fois, le problème de notre pays est devant nos yeux : c'est cette particratie qui s'est répandue comme un cancer. "huit ministres de la Santé et un secrétaire d’Etat. Et quand il faut acheter des masques buccaux, on va encore en chercher trois autres. Ça fait 12 pour une problématique." et puis le manque de vision d'avenir . "au milieu des pays voisins, la Belgique est la seule à ne pas avoir de stratégie intégrée de sécurité et de défense. On n’a pas une réflexion au niveau du gouvernement où on détermine quels sont les intérêts vitaux du pays, " .....voilà tout est dit je crois : C'est le plan de pourrissement du pays concocté par les partis flamingants qui après avoir régionalisé, délaisse le fédéral, et laisse la Belgique sans gouvernement, sans pilote ( ce qui est un comble vu le nombre de ministre et de politicien en tout genre, c'est complètement inadéquat et cela laisse la porte ouverte à l'irresponsabilité que Maggie De Block a s'y bien incarné !)

  • Posté par Spilman Marie-Anne , jeudi 2 juillet 2020, 7:40

    La Belgique n'a qu'une seule et unique stratégie : monter les individus les uns contre les autres au bénéfice des différents lobbies qui la composent! Constant Depièreux

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs