Accueil Les coopératives, l'autre économie

Les coopératives, l’autre économie – Les monnaies locales coopèrent pour recréer du lien

Chaque semaine, en collaboration avec W.Alter, la Société wallonne d’économie sociale de la Région wallonne, « Le Soir » part à la rencontre de coopératives belges actives dans des secteurs variés. Cette semaine : les monnaies locales.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

A la caisse du restaurant-épicerie locale Chez Bobonne, en plein centre de Bruxelles, Arnaud, jeune ingénieur-architecte, sort un drôle de billet. Pour payer sa bière, il tend une coupure colorée qui indique « 2,50 ». « Pile de quoi payer la pinte ! », sourit-il à Pierre-Edouard, le gérant de l’établissement, qui l’encaisse tout naturellement… Tous les deux viennent de faire une transaction en zinne, la monnaie locale bruxelloise.

En circulation sur les 19 communes de la capitale, la zinne rassemble 180 prestataires en coopérative. Des prestataires qui, comme Pierre-Edouard, ont rapidement été enthousiasmés par les valeurs éthiques et durables prônées par la devise. « Il n’y a pas plus local que la zinne », explique-t-il. « C’est complètement dans la démarche de notre établissement, qui ne se fournit qu’auprès de producteurs locaux ou en circuits courts. On n’a pas hésité une seconde à participer au projet. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Les coopératives, l'autre économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs