Accueil Économie Entrepreneuriat

Dominique Leroy bientôt de retour à l’avant-plan?

Les spécialistes du recrutement estiment que sa réputation sur le marché des hauts dirigeants n’a pas été ternie par son affaire de délit d’initié

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Cent sept mille euros. C’est le montant de l’amende que va payer Dominique Leroy, l’ex-CEO de Proximus pour mettre fin aux poursuites pénales pour délit d’initié menées à son encontre, rapportaient ce mercredi L’Echo et De Tijd. Elle a négocié avec le parquet de Bruxelles une transaction pénale. L’accord a été soumis ce mardi à la chambre du conseil pour homologation. Elle n’a pas reconnu de culpabilité et son casier judiciaire restera vierge.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par FREDERICK Christian, jeudi 2 juillet 2020, 13:18

    Tout cela est écœurant. Puisqu'il est possible aux riches d'acheter la justice, nous, pauvres citoyens, ne pourrons que boycotter la société qui engagera cette malhonnête personne.

  • Posté par Jérôme De Greef, jeudi 2 juillet 2020, 1:29

    Vous paieriez vous 107.000€ pour vous sortir d'une affaire dans laquelle vous prétendez être innocent ? Déjà il faut pouvoir les sortir et surtout n'avoir aucune fierté !

  • Posté par VINCENT Patrick, jeudi 2 juillet 2020, 8:03

    @ Grégory LUCQ : moi je les veux bien les 6-7000€, ca représente plusieurs mois de salaire ! Surtout lorsque les membres de la famille ont peu et pas de revenus ! Vous défendez bec et ongle D.Leroy, auriez-vous les mêmes valeurs concenrnant le délit d'initié ? C'est à croire que les sociétés oeuvrant dans le média , ex: Nethys, ne recrutent que des CEO à la limite du légal, il y a eu des précédents chez Proximus (D.Bellens ), rappelez-vous les immeubles de Belgacom !

  • Posté par Grégory LUCQ, jeudi 2 juillet 2020, 2:16

    Le principal soucis reste la lenteur de la Justice et de sa gestion. Comprenez bien qu'elle ne peut pas rester avec une épeé de Damoclès pendant x années sur sa tête alors qu'elle s'est "fait" royalement 6-7 000 EUR en vendant ses actions ... Au cour du jour, sans annonces spécifiques, c'est une paille vu son ancien salaire. Elle cherchait sans doute à ne pas garder des actions alors qu'elle joignait la concurrence, ça n'était que logique. La fierté n'a rien à voir là-dedans car je reste persuadé qu'au contraire elle est diminuée par cette affaire qui n'en est pas une. Mais bon, c'est plus facile d'aller taper là que sur les Moreaux & compagnie ...

  • Posté par Robine Marta, jeudi 2 juillet 2020, 1:25

    L'argent achète tout. Même l'honnêteté !

Plus de commentaires

Aussi en Entrepreneuriat

Accompagner des futurs indépendants et entrepreneurs dans leur projet

Douze Structures d’accompagnement à l’autocréation d’emploi sont agréés par la Région wallonne et rassemblées sous la structure faitière Starter Wallonia, pour stimuler le tissu économique wallon et aider les porteurs de projets entrepreneuriaux à les mener à bon port.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs