Négociations fédérales: le président du SP.A pose ses exigences aux MR, Open VLD et CD&V

Conner Rousseau, le président du SP.A
Conner Rousseau, le président du SP.A - Belga

Le président du SP.A Conner Rousseau a fait savoir aux présidents du CD&V, de l’Open VLD et du MR quels éléments devraient être inclus dans une note de départ pour que son parti accepte de s’asseoir à la table de négociations en vue de la formation d’un gouvernement fédéral.

Dans sa note, le président du parti socialiste flamand demande que le prochain gouvernement renforce les soins de santé et exige un impôt sur les grandes fortunes et multinationales. Le parti socialiste flamand refuse toute taxe sur les biens de consommation.

Le SP.A rejette donc la balle dans le camp du CD&V, du MR et de l’Open VLD qui tentent de créer une coalition avec les socialistes flamands mais pas les socialistes francophones.

Mercredi soir, Conner Rousseau rencontrait Georges-Louis Bouchez, le président du MR. « Il n’a pas toujours été gentil avec moi mais ce pays s’effondre. Je veux des solitions et dialoguer », a posté sur Instragram le président du SP.A.

Qaunt au président du MR, Georges-Louis Bouchez, il a tweeté une photo de Conner Rousseau et de lui en écrivant en néerlandais et en français : « A la recherche de solutions » en indiquant non sans humour en anglais « Political date »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous