Accueil Opinions Éditos

Dominique Leroy: une transaction financière faute d’une Justice efficace

Le cas de Dominique Leroy aurait dû être tranché par un tribunal. Rapidement. Et c’est là que le bât blesse.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

Dominique Leroy a opté pour la case « transaction financière » pour éviter la case « tribunal » ? C’était mercredi, les commentaires à l’annonce de la proposition de paiement de 107.000 euros faite par l’ex-patronne de Proximus au parquet de Bruxelles pour mettre fin aux poursuites dont elle est l’objet.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

19 Commentaires

  • Posté par Lambert Guy, lundi 6 juillet 2020, 8:11

    Faux! Des milliers de Belges subissent les lenteurs d'une justice lente. Des milliers de pauvres n'ont pas accès à la transaction pénale. La lenteur de la justice est un problème mais la transaction pénale en est un autre. Devant la lenteur de la justice nous sommes tous égaux, devant la transaction pénale: non!

  • Posté par Desmet Marc, vendredi 3 juillet 2020, 13:40

    Comment voulez vous que les partis extrémistes ne progressent pas? Il y a un scandale par jour dans ce pays. Avec de l'argent (et ils en ont planqué partout) et de bons avocats TOUT est permis en Belgique. On vole l'Etat (donc nous), on paie une amende et tout est oublié. Ne parlons plus de LA Justice mais DES Justices.

  • Posté par Rasseneur Daniel, vendredi 3 juillet 2020, 10:42

    ''La Justice est juste, mais les Hommes ne sont pas juste''. Scandaleux cette Justice des riches ! Et le cas de Madame Leroy n'est pas isolé. La raison du plus fort est toujours la meilleure, sic La Fontaine. Rien n'a changé depuis. Malheur à toi, petit contribuable, si tu commets un petit délit, car on ne va pas te rater ! Foutu pays ! Merci à ce bataillon de politiciennes et politiciens amateurs mais très bien rémunéré. Et on s'étonne que l'extrême droite fait un carton en Flandre, citoyens dégoutés du système. L'avenir de notre belle Belgique est bien sombre.

  • Posté par Van Cappellen Eric, jeudi 2 juillet 2020, 13:43

    La Justice... elle n'existe pas ! Ce ne sont que compromissions : regarder ce que le petit actionnaire doit faire ( aller jusqu'en cassation et probablement à l'Europe ! ) dans l'affaire qui l'oppose à la Banque Nationale de Belgique. Le pot de terre contre le pot de fer et la Justice...là dedans = que dalle.

  • Posté par Biot Philippe, jeudi 2 juillet 2020, 13:11

    Je pense exactement comme Madame Delvaux. C'est une honte de devoir attendre et encore attendre pour que la justice intervienne, soit pour mettre ces accusations à la poubelle soit pour poursuivre Madame Leroy.. Madame Leroy (pareil pour n'importe qui) aurait-elle du mettre sa vie professionnelle carrément à l'arrêt en attendant que la justice fasse son travail. Quand? Tout le monde sait que la Justice manque de moyens en personnel, en matériel.....en tout.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs