Accueil Monde Europe

Erreurs, omissions, faux pas : l'Italie veut tirer les leçons d’une pandémie dévastatrice

Tout le pays veut tirer les leçons d’une pandémie dévastatrice. Le devoir de mémoire s’entremêle déjà à une irrépressible exigence de vérité.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Commémorer nos morts signifie réfléchir aux erreurs qui ont été commises », a expliqué le président italien, Sergio Mattarella, dimanche dernier, au cimetière de la ville de Bergame, au cours d’une émouvante cérémonie en hommage aux victimes du Covid-19.

Une enquête des magistrats de Bergame est en cours pour identifier toutes les failles du système à l’origine de la dévastatrice flambée épidémique qui a frappé l’Italie, avant tout autre pays européen. Et si 60 % des Italiens soutiennent encore le Premier ministre Giuseppe Conte, ainsi que sa gestion de la pandémie, c’est toute une nation qui veut, aujourd’hui, décortiquer les décisions prises par les autorités, voire pointer leurs omissions, au cours des derniers mois. Avec un objectif primordial : dresser une liste des faux pas commis et se préparer à lutter efficacement contre une éventuelle seconde vague.

1

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Barban Marco, vendredi 3 juillet 2020, 14:13

    On dira ce que l'on veut de l'Italie et de sa gestion de la crise mais elle a au moins l'honneur et le mérite de se regarder dans le miroir afin de faire sa propre autocritique. Je serais très étonné qu'une enquête parlementaire indépendante ait lieu en Belgique pour tirer les conclusions qui s'imposent. Sans quoi, cela sera encore la politique des petits amis ou du "c'est pas moi, c'est l'autre".

  • Posté par Santopinto Manfredo, vendredi 3 juillet 2020, 12:10

    Espérons que la Belgique, où la pandémie a été autant, si non plus, dévastatrice, ait le courage d’en faire autant

  • Posté par Fizaine Grégory, vendredi 3 juillet 2020, 14:08

    Vous n'allez pas assez loin dans la désinformation, vous devez écrire: en Belgique ce fut pire que l'Italie, la France et les USA réunis.

  • Posté par Bricourt Noela, vendredi 3 juillet 2020, 11:56

    La Belgique devrait aussi procéder à l'évaluation de l'efficacité de ses soins de santé après sa transformation en des entreprises comme les autres.

  • Posté par Barban Marco, vendredi 3 juillet 2020, 14:24

    L'efficacité des soins de santé en Belgique n'est pas à remettre en question. Le niveau de qualification et de compétence des personnels hospitaliers belges n'est plus à démontrer. C'est la politique des soins de santé (qui se traduit entre autres par la présence de 9 ministres) qui est catastrophique dans ce pays.

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs