Accueil Société

Antiterrorisme: ce que le fédéral a fait et doit encore faire

Dès les attentats à Charlie Hebdo, le gouvernement fédéral a développé des plans de mesures devant sécuriser le pays. La moitié des mesures promises ont été prises. Et les autres sont en voie de l’être.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Directement ou indirectement, l’onde de choc a ébranlé la Belgique a plusieurs reprises – attentats au Musée juif en 2014, la tuerie dans les locaux de Charlie Hebdo en janvier 2015, l’intervention à Verviers quelques jours plus tard, les attentats parisiens en novembre 2015... Par deux fois (après Charlie Hebdo et après les attentats de novembre 2015), le gouvernement fédéral a promis de prendre mesures, visant essentiellement à sécuriser le pays et à neutraliser le radicalisme religieux.

Où en est-on ? Qu’est-ce qui a été fait  ? Et qu’est-ce qui doit encore être fait ?

Pour s’en tenir à l’essentiel, 35 grandes mesures ont été décidées. Parmi elles, 13 sont acquises. Les autres présentent des degrés de maturation divers mais on peut considérer qu’elles sont toutes en voie d’exécution.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Vrai ou faux: les chiffres de Sciensano sont-ils pollués par des patients qui ne sont pas malades du covid?

Plutôt vrai. Si les admissions à l’hôpital ne recensent que des patients qui souffrent du covid, le nombre total de lits occupés dans les unités covid des hôpitaux belges inclut une partie de malades positifs au virus, mais admis pour une autre raison. Un phénomène que Sciensano ne peut pas chiffrer, mais qui n’est pas anecdotique vu la forte circulation d’omicron en ce moment.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs