Accueil Opinions Chroniques

«Je dirais même plus»: Dans quel état j’erre?

Après Covid-19, le mot le plus à la mode en cette triste année 20 est « racisé ». Dans les deux cas, un vocabulaire qui désigne la peur de l’autre, le repli.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 3 min

Qui d’autre que Woody Allen pouvait parler de la vie de Woody Allen sans enflammer les réseaux sociaux ? A l’heure où l’on ne peut plus écrire sur une minorité sans en faire partie, il aurait été très incorrect qu’un Noir musulman ou une Chinoise bouddhiste publie une bio du cinéaste new-yorkais.

Après Covid-19, le mot le plus à la mode en cette triste année 20 est « racisé ». Dans les deux cas, un vocabulaire qui désigne la peur de l’autre, le repli.

La présidente d’Ecolo, Rajae Maouane (dont il est affreusement incorrect de dire qu’elle a le plus beau sourire et les plus beaux yeux des six ou sept parlements de notre pays) a fièrement proclamé qu’elle était « féministe et racisée ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Marlier Jacques, dimanche 5 juillet 2020, 1:09

    Ne craignez-vous pas de passer pour un peu goujat d'écrire comme vous le faites: Rajae Maouane (dont il est affreusement incorrect de dire qu’elle a le plus beau sourire et les plus beaux yeux des six ou sept parlements de notre pays). Cette phrase n'est-elle pas en effet redoutablement ambigüe?

  • Posté par Jean-Claude Kangomba, vendredi 3 juillet 2020, 23:42

    Monsieur l'écrivain, comment ne vous êtes-vous pas rendu compte que le fait d'échapper à la "racisation" est justement un des grands privilèges de votre "race" ? Celle-ci s'est instituée comme "normalité", réduisant les autres peaux à l'étrange, sinon à la monstruosité. Ces dernières ont prétendument le choix entre la "racisation" et la non "racisation", comme vous le laissez entendre. Mais en réalité ce choix est inopérant car la "non racisation" ne dépend pas que d'eux, vous en conviendrez. Cela ne m'empêche pas d'aimer vos livres.

  • Posté par Jean-Claude Kangomba, vendredi 3 juillet 2020, 23:56

    Oups ! "ne dépend pas que d'elles", au lieu d'eux.

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs