Accueil Société Régions Namur-Luxembourg

L’homme qui avait forcé l’entrée de la caserne de Flawinne interné

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Minh Le, un trentenaire namurois qui avait forcé l’entrée de la caserne militaire de Flawinne (Namur) le 26 octobre dernier, sera interné sur décision de la chambre du conseil, rapporte le journal La Meuse. Il ne sera donc pas jugé devant un tribunal correctionnel. Pour quelqu’un qui aurait été pénalement responsable de ses actes, cette infraction était passible d’une peine allant de six mois à cinq ans d’emprisonnement.

Minh Le avait forcé l’entrée de la caserne et s’était enfui avant d’être interpellé environ trois heures plus tard à proximité d’une habitation. Craignant un acte terroriste, la police avait déployé quelque 160 policiers pour retrouver le suspect.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Namur-Luxembourg

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs