Thibaut Courtois, une résurrection après d’intenses moments de doute au Real Madrid

Photonews
Photonews

19 septembre 2019. Dominé par une déroutante équipe du PSG, le Real coule au Parc des Princes (3-0). Une lourde défaite, indigne de la Maison Blanche, qui suscite de véhémentes critiques de la presse mais aussi des supporters.

Coincé dans l’épicentre d’une fulgurante tornade de reproches, un homme, Thibaut Courtois. Sur le premier but d’Angel Di Maria, il est loin d’être irréprochable. Sur le 3e, des œuvres de Thomas Meunier non plus. Courtois est en manque de confiance et ça se voit. Cette déroute face aux Parisiens n’est finalement que le navrant symbole d’un début de saison complètement raté : 2 petites clean-sheets en 27 rencontres. Deux mois à peine après son arrivée, nombreux sont les supporters qui remettent (déjà) en cause son statut de numéro 1.

Et pourtant Courtois va réagir. Au mental, sans faire de vagues. Probablement parce qu’il fait partie de cette infime partie de joueurs que les critiques enivrent, que les sifflets boostent. Qui sont encore plus forts dos au mur, quand on ne les attend plus.

Si la fin de l’exercice 2018-2019 lui permet de redorer quelque peu un blason sali en enchaînant les prestations honorables à défaut d’être exceptionnelles, Courtois avait semble-t-il décidé de garder le meilleur pour cette saison. Celle de la confirmation, d’un retour en grâce annoncé.

Le début de saison en Liga l’illustre bien. Courtois encaisse beaucoup, même trop (6 buts lors des 4 premiers matches), mais gagne en sérénité, en leadership. Enfin lui-même, il n’hésite pas à guider ses partenaires, à s’époumoner pour coacher sa défense. Une arrière-garde qui commence à lui faire confiance. Les automatismes se créent et très vite, ce Docteur Thibaut en panne de confiance, se mue à nouveau en Mr Courtois. Le gardien infranchissable de Genk, de l’Atletico Madrid ou de Chelsea.

Dans la courte mais précieuse du Real face à Getafe jeudi soir (1-0), Courtois a confirmé sa grande forme et signé sa 16e clean-sheet en Liga. Serein dans les duels aériens, intelligent dans ses sorties, infranchissable sur sa ligne, la pieuvre fait couler beaucoup d’encre depuis. Il s’attire d’ailleurs les louanges de la même presse espagnole qui le descendait quelques mois plus tôt.

«  Courtois est devenu un véritable mur, il a trouvé son niveau galactique » clame Marca, « Il peut ramener le trophée de meilleur gardien de la saison » renchérit AS. C’est désormais sûr et certain, après une saison d’une adaptation plus pénible que prévue, Thibaut Courtois (18 buts encaissés en 30 matches) is back. Un état de forme qui lui permet de concurrencer sérieusement Jan Oblak dont l’hégémonie en tant que meilleur gardien de Liga pourrait être remise en question. Pour le plus grand plaisir des aficionados madrilènes. Et de nous, supporters des Diables rouges par la même occasion.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous