Accueil Société

Aucun enfant n’est hospitalisé pour le coronavirus depuis 3 semaines dans les hôpitaux universitaires francophones

« On n’a plus d’enfant malade aujourd’hui », se réjouit le professeur Pierre Smeesters, chef du service de pédiatrie et pédiatre infectiologue, Huderf (ULB).

Temps de lecture: 2 min

Il n’y a plus d’enfants hospitalisés pour le Covid-19 depuis au moins trois semaines à l’Hôpital universitaire des Enfants Reine Fabiola (Huderf) et dans les services de pédiatrie des Cliniques universitaires Saint-Luc et du CHU de Liège, ont annoncé conjointement les trois hôpitaux universitaires francophones vendredi.

La réouverture des écoles en cette queue d’épidémie n’a pas occasionné une seule hospitalisation chez les enfants. En comparaison, au fort de l’épidémie, il y avait quelque 5-6 jeunes patients hospitalisés par centre universitaire au même moment.

À lire aussi Coronavirus: une surmortalité de 50% à Bruxelles, les chiffres commune par commune

A l’Huderf, il n’y a aucune hospitalisation d’enfant Covid+ depuis même six semaines, avec un seul patient positif symptomatique mais qui a pu faire la maladie chez lui. Cet hôpital a pris en charge 35 enfants Covid+ en tout, répartis selon la courbe.

À lire aussi Coronavirus: 29% de morts en plus en Belgique (infographies)

« On n’a plus d’enfant malade aujourd’hui », se réjouit le professeur Pierre Smeesters, chef du service de pédiatrie et pédiatre infectiologue, Huderf (ULB). « Le fait d’avoir remis les enfants en collectivité relative n’a pas été suivi d’un rebond chez nous. » Il évoque la fin de la courbe en cloche typique des épidémies et l’arrivée de la belle saison comme autant de possibles facteurs favorisants, mais sans tirer aucune conclusion hâtive.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

Aussi en Société

Enquête Info «Le Soir»: le Qatar soupçonné de corruption en plein cœur de l’Europe

Quatre interpellations et 16 perquisitions ont été réalisées ce vendredi à Bruxelles dans le cadre d’une vaste enquête anticorruption menée par le parquet fédéral. Un ancien eurodéputé et le patron de la Confédération internationale des syndicats ont été privés de liberté, soupçonnés d’avoir reçu les faveurs du Qatar. Révélations du « Soir » et de « Knack ».

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko