Accueil Monde France

Jean Castex à Matignon: le «M. déconfinement» suscite une rare unanimité dans la classe politique française

A l’occasion du remaniement de son gouvernement, Emmanuel Macron a choisi de nommer un « sarkozyste historique » pour succéder à Édouard Philippe au poste de Premier ministre.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Un sarkozyste pour succéder à un juppéiste. Le « M. déconfinement » Jean Castex, en charge de gérer la sortie de la crise sanitaire, a réussi brillamment sa mission. À tel point qu’il vient d’être nommé à Matignon, en remplacement du Premier ministre démissionnaire Édouard Philippe. Selon nos informations, les deux hommes se sont vus cette semaine à l’Élysée pour discuter de cette nomination, et l’intéressé a quitté Les Républicains dans la foulée. Pour diriger son cabinet, le nouveau chef du gouvernement a d’ailleurs choisi un proche d’Emmanuel Macron : Nicolas Revel, qui était co-secrétaire général adjoint de l’Élysée sous François Hollande (2012-2014).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par van vlemmeren, samedi 4 juillet 2020, 13:13

    Il s'agit plus d'un curriculum Vitae et pas grand chose d'autre .........une seule chose me retient ......Le chef de Cabinet de Castex est déjà désigné : un Hollandiste 100% ....?????? Ne soyons pas tranchant comme certains " C'est uniquement la droite et un dévoué à Macron" .......Lisons calmement TOUT et les entre-lignes sont importantes ....

  • Posté par Deroubaix Jean-Claude, samedi 4 juillet 2020, 1:26

    Quel article "pourri" : M. Castex fait l'unanimité du monde politique annonce-t-on mais à la lecture de l'article, on voit qu'il ne s'agit que des politiques de droite et proches du Président ! Ajoutons aussi que Prades dont il est maire est une "ville" de 14000 habitants dont 25% sont chômeurs (avec un maire de droite "sociale). Ce n'est pas un article de journaliste mais un articulet de propagande.

  • Posté par Nicolay Jean-marie , samedi 4 juillet 2020, 6:29

    Une journaliste du "Figaro"... Il n'y a rien d'étonnant!

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs