Le Remdesivir autorisé pour le traitement du coronavirus par l’Union européenne

Le Remdesivir autorisé pour le traitement du coronavirus par l’Union européenne
EPA

La Commission européenne a accordé vendredi une autorisation conditionnelle de commercialisation pour le médicament Remdesivir pour le traitement de la Covid-19, sous le nom de « Veklury », ce qui en fait le premier médicament autorisé au niveau de l’UE contre la maladie provoquée par le coronavirus SARS-CoV-2.

Le Remdesivir, qui fait l’objet actuellement d’une course internationale pour s’en assurer des stocks suffisants, a été autorisé en procédure accélérée, au vu de l’urgence sanitaire.

Développé par le laboratoire américain Gilead Sciences, il est le premier traitement à avoir donné, dans des essais à échelle suffisante, des résultats encourageants chez les patients hospitalisés souffrant d’une forme sévère de Covid-19.

Il avait initialement été créé pour combattre le virus Ebola. Il s’agit d’un « inhibiteur de l’ARN polymérase virale », c’est-à-dire que le produit, intégré par intraveineuse, perturbe la réplication du matériel génétique du virus et empêche ainsi sa multiplication.

Cette semaine, il est apparu que les Etats-Unis avaient passé un accord avec le laboratoire Gilead pour s’assurer d’avoir la quasi-totalité de la production de ce médicament sur trois mois (juillet-septembre).

La Commission européenne a annoncé jeudi être elle aussi en discussion avec la société.

 
 
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous