Accueil Opinions

Des victimes des attentats de Bruxelles sur le rapatriement des Belges en Syrie: «Jamais nous ne permettrons à la haine de l’emporter sur l’amour»

L’association Life4Brussels, qui regroupe des victimes des attentats du 22-Mars, s’exprime sur la situation des familles avec enfants dans les camps du nord de la Syrie. Verbatim.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 9 min

I nvité à l’initiative du Délégué général aux droits de l’enfant, Bernard De Vos, un membre de l’association Life4Brussels, qui regroupe les voix de victimes des attentats de Bruxelles et Zaventem, s’est exprimé ce vendredi sur le retour des enfants belges de Syrie. Ce membre, c’est Louis Vanardois. Victime lui-même, puisqu’il a perdu sa compagne dans l’attentat à la station de métro Maelbeek le 22 mars 2016. Avec beaucoup de courage, Louis Vanardois a lu le texte préparé avec les membres de Life4Brussels. Un texte fort que nous publions ci-dessous en intégralité.

La question du rapatriement des enfants belges depuis leur lieu de détention, dans les camps syriens vers la Belgique, est une question excessivement sensible et elle n’appelle pas, dans le chef des victimes, une réponse uniforme. Plusieurs victimes sont très réticentes et émettent des inquiétudes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs