Accueil Belgique

Comment les indépendants ont traversé le confinement

Le droit passerelle leur a maintenu un pouvoir d’achat durant le confinement. Et les aides régionales ont permis à leur activité d’encaisser le coup.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 5 min

La crise a été d’une ampleur inédite. La réponse des pouvoirs publics a été à la mesure de celle-ci, afin de protéger les indépendants contraints de s’arrêter ou dont l’activité a été fortement ralentie par le confinement. L’aide a été sociale et économique à la fois. « Quelque 400.000 indépendants ont fait appel au droit passerelle, rappelle Renaud Francart, conseiller au sein du service d’études de l’UCM. C’est près de la moitié des indépendants. »

Ce droit équivaut pour l’indépendant, aux allocations de chômage temporaire du salarié. À côté de cette mesure à caractère social, les régions ont également octroyé des primes économiques. D’abord, aux indépendants contraints de cesser de travailler en raison du confinement. Ensuite, pour ceux qui voyaient leur volume d’activité affecté par la pandémie.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Femme poussée sur les voies du métro: l’auteur devra faire l’objet d’une expertise psychiatrique

L’homme qui a poussé une femme sur les voies du métro, vendredi soir à la station Rogier à l’arrivée de la rame, est de nationalité française et il est né en 1998. Il ne connaissait apparemment pas la victime. La majorité des actes irrationnels de ce genre sont perpétrés par des personnes déséquilibrées, et une expertise psychiatrique va être réalisée.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs