Espagne: la Catalogne confine près de 200.000 personnes suite à un nouveau pic de coronavirus

Espagne: la Catalogne confine près de 200.000 personnes suite à un nouveau pic de coronavirus

Dans la région autonome espagnole de Catalogne, quelque 200 000 personnes sont à nouveau mises en quarantaine pour contenir un nouveau pic de l’épidémie de coronavirus. C’est ce que le président de la région, Quim Torra, a annoncé ce samedi.

« Nous avons décidé de confiner la zone del Segria (autour de la ville de Lerida), sur la base de données qui confirment une croissance très importante du nombre de contagions de Covid-19 », a déclaré devant la presse le président de la région. Il a annoncé que ce confinement débuterait à midi (10H00 GMT), en restreignant les entrées et sorties de cette zone.

Deux semaines seulement après la levée du confinement généralisé qui empêchait les Espagnols de quitter leur province, ce reconfinement de 200.000 habitants coïncide avec la réouverture des frontières samedi aux ressortissants de 12 nouveaux pays.

L’Espagne avait déjà admis les citoyens de l’UE et de l’espace Schengen ainsi que les Britanniques le 21 juin.

De nouveaux renforts déployés

L’Espagne est un des pays les plus affectés par la pandémie, avec au moins 28.385 morts. Mais les autorités estiment avoir réussi à contrôler la contagion après un sévère confinement de plus de trois mois.

Cependant, le pays avait enregistré vendredi 17 morts du coronavirus en un jour, selon le ministère de la Santé, soit le plus grand nombre quotidien de décès depuis 19 juin.

Le ministère de la Santé avait souligné vendredi que de nouveaux renforts avaient été déployés dans les aéroports, pour « le contrôle des arrivées des voyageurs », avec prise de température et recueil de leurs données personnelles.

Le nombre de cas confirmés atteint les 250.545 pour 47 millions d’habitants, selon le dernier bilan du ministère de la Santé vendredi.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous