L’AC Milan a retrouvé des couleurs depuis la reprise et Alexis Saelemaekers avec lui

Alexis Saelemaekers
Alexis Saelemaekers - Photo News

Il aura fallu quelques mois d’adaptation mais Alexis Saelemaekers semble avoir trouvé ses marques avec les ‘Rossoneri’. Arrivé fin janvier en prêt avec option d’achat depuis Anderlecht, le latéral belge n’avait pas eu beaucoup d’espace avant le confinement avec 13 minutes face à l’Hellas Vérone et 9 minutes contre la Fiorentina.

Mais depuis la reprise, la musique a bien changé pour Saelemaekers qui a progressivement convaincu son coach Stefano Pioli. Le temps de jeu du Belge est allé crescendo ces dernières semaines. D’abord lancé dans la bataille face à la Juventus en demi-finale retour de Coupe d’Italie (2 minutes), Saelemaekers a participé à toutes les rencontres de Serie A dans cette période post-confinement. Vingt minutes contre Lecce, 36 face à la Roma, 73 en tant que remplaçant contre la Spal et enfin un match complet face à la Lazio.

En grande forme ces dernières semaines, il n’a pas seulement convaincu son coach mais aussi les dirigeants qui ont décidé d’exercer l’option d’achat et le mettre sous contrat jusqu’en 2024.

Impliqué dans le deuxième but des siens samedi soir avec un centre sur la main de Radu qui a débouché sur un penalty, Saelemaekers a fait parler sa vitesse avec plusieurs déboulés intéressants. Aligné sur l’aile droite en soutien de Zlatan Ibrahimovic, il semble avoir trouvé sa place dans l’échiquier milanais.

Une machine qui marche très bien en ce moment. Avant l’interruption, les Milanais restaient sur un bilan de 4 sur 12 alors qu’ils ont signé un joli 10 sur 12 depuis la reprise en s’offrant notamment le scalp de la Roma (2-0) et de la Lazio (0-3). Les Rossoneri avaient également semblé bien en jambes face à la Juventus en demi-finale de Coupe d’Italie mais avaient payé la longue infériorité numérique suite à l’exclusion d’Ante Rebic, sans quoi ils auraient pu disputer la victoire de la Coupe au Napoli.

Alors que sa place sur le banc la saison prochaine en discussion, Stefano Pioli fait du bon boulot et fait abstraction des remaniement d’organigramme constamment sur la table.

Avec 46 points, les Milanais sont désormais 6es derrière la Roma (48 pts) et devant Naples (45 pts) qui s’affrontent dimanche soir.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous