Les joueurs de Virton lancent un appel à l’aide à la fédération et à la Pro League: «Aidez-nous à nous libérer…»

Les joueurs n’en peuvent plus de cette situation.
Les joueurs n’en peuvent plus de cette situation. - J-P.L.

Toujours en chômage économique, ils reprochent à leur direction, qui multiplie les recours après la relégation du club en D2 ACFF, l’absence de contact et de soutien, le non-respect des contrats, l’absence de programme de reprise et l’impossibilité de trouver un nouvel employeur et d’exercer leur métier. Aussi demandent-ils ouvertement à l’Union belge et la Pro League de « prendre les mesures contre les agissements du club afin de nous aider à nous libérer ». C’est-à-dire retrouver leur liberté pour pouvoir signer ailleurs. « Le club nous prend en otage, dans le bras de fer que ses dirigeants ont engagé contre l’Union belge à laquelle ils réclament des indemnités alors qu’ils nous refusent tout droit... »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous