Accueil Sports Cyclisme Route

Décès de Niels De Vriendt: le lourd tribut du cyclisme belge

Le décès brutal de Niels De Vriendt (20 ans), lors de la première course cycliste professionnelle « post-Covid » en Belgique, s’ajoute à une longue liste de drames ces dernières années.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le masque que portait Eddy Merckx, dimanche midi à Rotselaar, devait seulement le prémunir contre une dangereuse échappée d’un adversaire, invisible et insidieux, portant le dossard 19. Il dissimulait aussi la peine qui emplissait le cœur du plus grand champion de tous les temps et, à travers lui, celle des amateurs de cyclisme… Le Grand Prix Vermarc, organisé par le fils d’un autre grand champion des années 60 (le « laitier de Wilsele » Frans Verbeeck en l’occurrence), devait être une grande fête, simple mais intense, célébrant la renaissance de la discipline près de quatre mois après l’ultime étape de Paris-Nice et l’émergence de la pandémie. Une kermesse comme en regorge le Brabant flamand et les Flandres, qui devait fleurer bon les retrouvailles chaleureuses, même dans le respect des gestes barrière.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Poullet Albert, lundi 6 juillet 2020, 7:57

    Ce sont des symptômes de dopage dont n'envisage même pas le journaliste de ce article . Cette hypocrisie qui dure depuis des dizaines d'années n'aide pas le vrai cyclisme !

Aussi en Route

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs