Formule 1: voici pourquoi Leclerc et Verstappen ont refusé de mettre un genou à terre avant le GP d’Autriche (vidéo)

@Afp
@Afp

Les pilotes de Formule 1 ont montré leur soutien à la lutte contre le racisme à la lumière du mouvement ‘Black Lives Matter’ dimanche avant le départ du Grand Prix d’Autriche, le premier de la saison.

Avant l’hymne autrichien, 14 des 20 pilotes ont posé un genou à terre en portant un t-shirt avec le message ‘End Racism’ durant la diffusion d’un message de la F1 et de la FIA. D’autres ont décidé de rester debout à l’image de Charles Leclerc (Ferrari) et Max Verstappen (Red Bull). Les deux pilotes l’avaient annoncé sur les réseaux sociaux avant le départ.

« Je crois que l’important sont les faits et les comportements quotidiens plus que des gestes formels qui pourraient être perçus comme controversés dans certains pays », a écrit Leclerc sur Instagram. « « Je pense que tout le monde a le droit de s’exprimer quand et de la manière qu’il souhaite. Je ne mettrai pas le genou à terre mais je respecte et soutiens les choix personnels de chaque pilote », a ajouté Verstappen sur Twitter.

Les Mercedes arborent cette saison une livrée noire en guise de soutien au mouvement Black Lives Matter et à la lutte contre le racisme. Le paddock et les monoplaces étaient aussi ornés ce week-end d’arcs-en-ciel en hommage aux luttes contre le racisme mais aussi contre le Covid-19.

Le promoteur de la F1 a également mis en place une action pour accroître la diversité dans le sport, très blanc et très masculin, à laquelle la FIA a annoncé contribuer financièrement dimanche.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous