Accueil Culture Cinéma

Wallimage: face au Covid, de l’oxygène pour le ciné

Pour adoucir la crise, Wallimage injecte une aide inédite de 1,6 million d’euros dans des projets impactés par le confinement. Objectif : soutenir la post-production au moment du « trou d’air » redouté de la fin de l’année.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Comme tous les secteurs culturels, le cinéma belge souffre depuis le début de la crise : les tournages ont été interrompus de mars à juin, et ils reprennent avec d’autant plus de difficulté que les sociétés d’assurance se défilent lorsqu’il s’agit d’assumer la couverture des tournages de cet été. Ce défaut de couverture a été partiellement résolu par le fonds d’impact St’Art de la FWB et la création d’un fonds de garantie de tournage, mais la solution est temporaire et ne couvre que l’été.

Par ailleurs, les sociétés de post-production devraient encaisser la crise avec un effet retard, en novembre, décembre 2020 et janvier 2021, à un moment où les droits passerelles et le chômage temporaire risquent de ne plus être d’actualité. Qui plus est, l’effondrement économique va provoquer quasi-inévitablement un effondrement des apports en tax shelter, dont le cinéma va souffrir, tout comme le théâtre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs