La N-VA est presque aussi riche que tous les autres partis flamands réunis

La N-VA est presque aussi riche que tous les autres partis flamands réunis

La N-VA a considérablement renforcé sa position financière depuis 2014, date à laquelle elle est devenue le plus grand parti du pays. C’est ce qu’écrit le journal De Tijd sur la base des rapports financiers que les partis doivent soumettre à la Chambre des représentants.

Avec des fonds propres de près de 30 millions d'euros, la N-VA disposait fin 2019 d'un compte d'épargne presque aussi important que celui de tous les autres partis flamands réunis.

L'écart entre la N-VA et les autres partis flamands était déjà important et s'est encore creusé en 2019. Les nationalistes flamands ont vu leur capital augmenter d'un peu moins de 500.000 euros, alors que l’épargne commune du sp.a, CD&V, Open Vld, Vlaams Belang et Groen a diminué de 1,5 million d'euros.

Selon De Tijd, les chiffres relatifs à la fortune sont pertinents. Après tout, ils montrent dans quelle mesure les partis ont les moyens de se rendre aux nouvelles élections.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous