Le gouvernement bruxellois débloque 120 millions d’euros pour son plan de relance, «rien de neuf» selon le MR

Le gouvernement bruxellois débloque 120 millions d’euros pour son plan de relance, «rien de neuf» selon le MR

Le gouvernement bruxellois vient d’approuver la deuxième phase de son plan de relance visant à faire face aux conséquences de la crise du coronavirus. Un budget de 120 millions d’euros a été mis sur la table pour des mesures «à court terme ayant un impact direct sur les personnes et les entreprises qui ont besoin d’un soutien des pouvoirs publics ainsi que pour des mesures urgentes destinées à améliorer le cadre de vie des habitants de la capitale durant l’été», a indiqué mardi le ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort.

Parmi ces mesures - qui s’ajoutent aux mesures directes de soutien pour lesquelles 463 millions ont déjà été prévus -, on épinglera notamment la proposition de majorer les allocations familiales de 100 euros par enfant pour les ménages dont le revenu est inférieur à 45.000 euros par an, «soit 60% des familles», a souligné Rudi Vervoort (PS). Sous réserve du feu vert du parlement régional, cette mesure devrait être effective dès septembre.

Le taux d’emploi des Bruxellois sera également stimulé, avec la mise en place d’un ’Fonds Rebond’ au bénéfice des travailleurs licenciés dans le cadre d’une faillite provoquée par la crise et le renforcement de l’offre de formation.

Le budget des primes énergie sera quant à lui augmenté de 8 millions d’euros tandis que, dans le domaine social, des moyens financiers seront débloqués pour le soutien scolaire, la lutte contre la facture numérique ou encore la création de places pour des personnes handicapées en situation de grande dépendance. Des efforts seront aussi fournis pour ’rendre l’espace public aux Bruxellois’, par le biais notamment de rues cyclables et de ’rues à jeux’.

En termes de logement, enfin, un budget supplémentaire de 15 millions d’euros en 2020 et de 20 millions l’année suivante sera dédié à l’acquisition de logements sociaux, en complément de ceux déjà annoncés dans le Plan régional logement et l’Alliance habitat. Cette augmentation du parc de logements publics passera par l’achat et la rénovation de bâtiments existants, l’achat de constructions neuves ’clé sur porte’ et l’achat de logements neufs sur commande, a précisé la secrétaire d’Etat au Logement, Nawal Ben Hamou (PS).

Les conséquences de la crise sanitaire sont particulièrement lourdes à Bruxelles où 30% des travailleurs se sont retrouvés en chômage économique et où 46% des indépendants ont fait appel au droit passerelle.

« Rien de neuf »

«Pourquoi a-t-on attendu si longtemps pour ce plan qui ne contient rien de neuf? «, s’interroge la cheffe de groupe du MR au parlement bruxellois, Alexia Bertrand, après que l’exécutif régional a présenté, mardi midi, son plan de relance assorti d’une enveloppe de 120 millions d’euros.

«Ce plan est une simple redite de la déclaration de politique régionale qui, sous couvert de coronavirus, permet maintenant de justifier l’endettement exponentiel de la région. Il n’y a pas de changement de cap en matière de mobilité, de logement, de formation», estime-t-elle en pointant «un plan qui va coûter cher aux Bruxellois».

«Une fois de plus, c’est la politique du tout aux subsides avec un secteur privé à qui le gouvernement bruxellois tourne le dos. La majorité bruxelloise pousse ses habitants dans un cercle vicieux de pauvreté», poursuit la cheffe de file de l’opposition libérale au parlement régional.

«La relance est plus faible (120 millions) que les mesures de soutien prises dans l’urgence (500 millions). Cela montre l’ambition de ce plan qui entretient la confusion entre relance et soutien», ajoute-t-elle encore.

Finalement, seul le volet logement trouve grâce aux yeux du MR bruxellois. «Une note d’espoir: il semblerait que nous ayons enfin été entendus sur l’importance à accorder à la rénovation et l’isolation du bâti pour atteindre les objectifs climatiques», conclut Alexia Bertrand.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous