Accueil Société

Coronavirus: une information judiciaire ouverte à l’encontre du patron de l’Agence fédérale du médicament

Hugues Malonne, patron de l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé, est soupçonné de conflit d’intérêts par la justice. Il aurait acheté des tests en Italie sans respecter les procédures et à un prix trop élevé.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Saga des tests en Belgique : suite et toujours pas fin. Le Soir apprenait ce mardi par le parquet de Bruxelles l’ouverture d’une information judiciaire concernant l’affaire DiaSorin et le patron de l’AFMPS, Hugues Malonne. Hasard du calendrier (ou pas), ce dernier était interrogé à la Chambre en commission Santé dans le courant de l’après-midi sur la même thématique.

Selon nos informations, une enquête a donc été ouverte après la rédaction d’un procès-verbal par l’Office central de répression de la corruption (OCRC), faisant suite aux informations parues dans les magazines Knack et Le Vif, il y a une quinzaine de jours. Nos confrères relayaient les nombreuses interrogations autour de l’achat de tests sérologiques auprès de la compagnie italienne DiaSorin. Pour rappel, les tests sérologiques sont ceux qui permettent de savoir si on a développé des anticorps contre le coronavirus.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Decuyper Jean, mercredi 8 juillet 2020, 11:43

    "..preuve de la confiance dont il bénéficie toujours de la part des autorités..." On peut se poser la question de savoir qui a mis ce personnage en place.

  • Posté par Decuyper Jean, mercredi 8 juillet 2020, 11:43

    "..preuve de la confiance dont il bénéficie toujours de la part des autorités..." On peut se poser la question de savoir qui a mis ce personnage en place.

  • Posté par Goret Michel, mercredi 8 juillet 2020, 10:48

    A l'attention de la rédaction et à titre de rectification, monsieur Malonne est directeur général au sein de l'AFMPS et non le patron de cette agence.

  • Posté par Berger Michel, mercredi 8 juillet 2020, 8:37

    Il semblerait que la politique est un métier très lucratif! Quelle honte!

  • Posté par Trevisan Lucio, mardi 7 juillet 2020, 21:48

    Encore des francophones, cela va apporter de l'eau aux moulins flamands. Pfffff.... En plus, c'est une société liégeoise qui serait préjudiciée. Ils se marrent de l'autre côté de la frontière des betteraves. Bon, espérons qu'ils puissent se justifier.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Prisons: un rapport pointe la dureté des cachots belges

Dans une étude fouillée, le Conseil central de surveillance pénitentiaire décrit les cellules de punition au sein des établissements pénitentiaires. Certaines sont loin des balises édictées par l’arrêté royal de 2019.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs