Le TAS donne raison au FC Barcelone contre Santos dans le transfert de Neymar en 2013

Photonews
Photonews

Le FC Barcelone a revendiqué mardi une victoire devant le Tribunal Arbitral du Sport au sujet du litige qui l’oppose au club brésilien de Santos dans le cadre du transfert de Neymar vers le club catalan en 2013.

« Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a intégralement débouté la demande faite par Santos auprès de la FIFA, dans laquelle il réclamait au FC Barcelone le paiement de 61.295.000 euros de dommages et intérêts assortis des sanctions sportives correspondantes pour le recrutement du joueur Neymar Jr », a indiqué le Barça mardi dans un communiqué.

Contacté, le TAS n’était, lui, pas joignable mardi en début de soirée.

« Le TAS considère que le contrat entre Santos et le joueur a été rompu d’un commun accord, que le FC Barcelone n’a pas violé l’accord de transfert en payant des sommes additionnelles au père du joueur et à la société N&N, et que le FC Barcelone n’a pas eu de comportement frauduleux en signant le préaccord avec Neymar, ni en signant l’accord de transfert avec Santos », a ajouté le club catalan.

Selon le Barça, le TAS a également condamné Santos à payer au club espagnol les frais de procédure, à hauteur de 20.000 francs suisses (18.800 euros environ).

Le club brésilien de Santos, premier club professionnel (2009-2013) de la superstar Neymar désormais au Paris SG, avait formulé cette demande auprès de la FIFA, arguant que le Barça et le joueur s’étaient mis d’accord pour attendre la fin du contrat à Santos avant de clore son transfert en Catalogne sans payer de frais supplémentaires.

En échange, Santos affirmait que Neymar et ses parents, par le biais de l’entreprise N&N, avaient perçu une somme d’argent pour les convaincre de ne pas renouveler le contrat du Brésilien à Santos, et arriver libre à Barcelone.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous