Accueil Société

Coronavirus: une information judiciaire ouverte à l’encontre du patron de l’Agence fédérale du médicament

Hugues Malonne, patron de l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé, est soupçonné de conflit d’intérêts par la justice. Il aurait acheté des tests en Italie sans respecter les procédures et à un prix trop élevé.

Temps de lecture: 1 min

Saga des tests en Belgique : suite et toujours pas fin. Le Soir apprenait ce mardi par le parquet de Bruxelles l’ouverture d’une information judiciaire concernant l’affaire DiaSorin et le patron de l’AFMPS, Hugues Malonne. Hasard du calendrier (ou pas), ce dernier était interrogé à la Chambre en commission Santé dans le courant de l’après-midi sur la même thématique.

Selon nos informations, une enquête a donc été ouverte après la rédaction d’un procès-verbal par l’Office central de répression de la corruption (OCRC), faisant suite aux informations parues dans les magazines Knack et Le Vif, il y a une quinzaine de jours. Nos confrères relayaient les nombreuses interrogations autour de l’achat de tests sérologiques auprès de la compagnie italienne DiaSorin. Pour rappel, les tests sérologiques sont ceux qui permettent de savoir si on a développé des anticorps contre le coronavirus.

>> L’enquête complète à lire dans Le Soir +

 

À lire aussi Coronavirus: une information judiciaire ouverte à l’encontre du patron de l’Agence fédérale du médicament

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Ligo Jean, mardi 7 juillet 2020, 21:16

    La Belgique n'a pas de moyen judiciaire. C'est une honte démocratique et une menace grave pour tous. Me Cadelli disait que la délinquance en col blanc avait de beau jour devant elle, elle a raison.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko