Immobilier: de plus en plus de Belges veulent une maison avec jardin

Immobilier: de plus en plus de Belges veulent une maison avec jardin
D.R.

Est-ce l’effet du confinement ? Les agents immobiliers sont persuadés que la crise actuelle n’est pas étrangère à ce constat : de plus en plus de Belges désireux d’acquérir un logement préfèrent chercher une maison, et de préférence entourée de verdure.

Philippe Rosy, à la tête de dix agences Engel & Völkers à Bruxelles et dans sa périphérie constate : « Tout ce qui a un jardin, de la verdure, et qui permet aux gens de rester chez eux se vend très bien ». Il estime la demande pour les maisons à 50 % de plus que d’habitude. Béatrice Demeuse, responsable des agences Century 21 de Namur, Dinant et Ciney, parle, elle, d’une hausse d’environ 30 %. Elle constate d’ailleurs que cet engouement pour la nature ne se limite pas aux maisons ; les terrains sont également très prisés désormais.

Même s’il est trop tôt pour tirer des conclusions de ce constat partagé dans tout le secteur, l’épreuve du confinement et son corollaire, la découverte des avantages du télétravail, semblent avoir joué un rôle important dans la recherche d’un environnement plus vert. Comme le note Philippe Rosy, « avec les vidéoconférences et les conversations à distance, on réduit le nombre de rendez-vous. Le besoin de se rendre à Bruxelles n’est plus indispensable ».

Cette vague va-t-elle faire grimper les prix ? Le baromètre des notaires, publié ce mercredi, indique que pour la première fois, le prix moyen d’une maison en Wallonie a dépassé les 200.000 euros durant les six premiers mois de 2020. Un chiffre qui s’inscrit dans la hausse constante de ces dernières années.

Retrouvez notre dossier en intégralité sur LeSoir+

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous