Accueil Opinions Éditos

De l’argent pour le personnel soignant: le respect, enfin, d’anciennes promesses

Les négociations aboutissent aujourd’hui aux 600 millions et s’ajoutent aux 400 millions du fameux « fonds blouses blanches » décroché avant la crise par une majorité ad hoc au Parlement, au titre d’emplâtre sur les manques et les paroles d’un gouvernement.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

Des hommes et des femmes en blouses vertes et blanches, le dos tourné à la voiture qui dépose la Première ministre à l’entrée de l’hôpital où elle a souhaité discuter avec les médecins et le personnel soignant. Cela restera, en Belgique, une des images fortes de la pandémie – elle a fait le tour de l’Europe. Dur moment pour Sophie Wilmès, publiquement désignée par ce mur de la honte diffusé illico sur les réseaux sociaux. Pas question pour le personnel soignant de se contenter des applaudissements des « gens » chaque soir à 20 h ou des panneaux où des enfants avaient écrit « Merci », il réclamait ainsi plus d’argent, de meilleures conditions de travail, le renforcement de leur statut. Soit le respect – enfin – de promesses faites et non exécutées.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Bricourt Noela, mercredi 8 juillet 2020, 10:22

    Malheureusement l'argent n'améliorera pas la qualité des soins.

  • Posté par Chalet Alain, mercredi 8 juillet 2020, 9:25

    Tous les secteurs ont besoin de plus d'argent: par exemple enseignement et justice manquent tout autant d'argent et sont tout aussi nécessaires que le secteur de la santé. Notre problème est que nous sommes moins riches qu'avant à cause de la concurrence des pays émergents. Faudrait tenir compte de cette réalité et cesser de dépenser plus que ce que nous gagnons.

  • Posté par Lambert Louis, mercredi 8 juillet 2020, 9:17

    La Belgique consacre environ 10,5% du PIB pour les soins de santé, c'est presque autant que l'Allemagne considérée comme un modèle en Europe. Même Jean Hermesse (Mutualités chrétiennes) est d'accord sur ce point. Comment se fait-il alors que tout le secteur hospitalier se plaigne de l'éternel "manque de moyens" ? Nous sommes un des payés les plus taxés au monde et tout le monde se plaint: les infirmières, les enseignants, la justice, les cheminots, etc. Nos routes sont dans un état lamentable, les bâtiments gérés par l'Etat s'effondrent, etc. MAIS OU PASSE LE FRIC ? Il faut cesser de toujours mettre de l'argent de ce trou sans fond qu'est l'Etat belge, il faut le réorganiser de fond en comble !

  • Posté par Pelgrims Alain, mercredi 8 juillet 2020, 10:32

    c'est effectivement la gestion des finances publiques qui fait gravement défaut !

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs