Accueil Société Régions Namur-Luxembourg

Luxembourg : la Covid a obligé la Chambre de commerce à diversifier ses conseils

La crise du Covid a obligé la Chambre de Commerce et d’Industrie du Luxembourg belge à revoir ses méthodes de travail et de conseil aux entreprises, d’autant plus que leurs demandes sont énormes. La CCILB craint un peu le second semestre qui pourrait révéler bien des faillites. Mais d’ici là, positivons !

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 4 min

Comme Idélux et Vivalia, la Chambre de commerce et d’industrie du Luxembourg belge (CCILB) a tenu son assemblée générale voici quelques jours, dans un esprit post-covid, donc sans retrouvailles festives entre entrepreneurs et patrons membres de la Chambre, comme c’était une habitude bien ancrée à la veille des vacances. Une épidémie qui a changé beaucoup de choses pour le monde de l’entreprise, et ce n’est sans doute pas fini.

A la CCILB, le président Michel Bouttier – qui, rappelons-le, a succédé voici peu à André Roiseux, tragiquement enlevé par le coronavirus au tout début de la pandémie - et la directrice Bernadette Thény, veulent positiver. « S’adapter, réagir, rebondir et reconstruire », tels sont les mots d’ordre.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Namur-Luxembourg

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs