Accueil Monde France

L’étau se resserre sur le cardinal Barbarin

L’archevêque de Lyon est à nouveau mis en cause pour avoir promu un prêtre coupable d’agressions sexuelles. Les appels à la démission se multiplient. Un lynchage, dénoncent ses partisans.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 3 min

Le cardinal Barbarin pourra-t-il rester en poste ? La pression s’accentue sur l’archevêque après la révélation d’une troisième affaire embarrassante pour le diocèse de Lyon.

Emboîtant le pas du Premier ministre Manuel Valls qui, dès mardi, avait invité le primat des Gaules « à prendre ses responsabilités », la secrétaire d’État aux victimes Juliette Méadel demande au cardinal Barbarin de démissionner. «  Évidemment, c’est la moindre des choses. Il ne devrait pas se cacher derrière des arguties juridiques. On attend de l’Eglise qu’elle fasse amende honorable. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par ARFI Jerome, lundi 27 août 2018, 21:41

    Ignoble défense de l'ignominie. Les anticléricaux applaudissent : encore quelques semaines à se vautrer dans l'ordure morale, et Barbarin aura apporté une contribution définitive à la liquidation d'une Eglise de France gangrénée jusqu'à l'os. Sans regrets.

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs