Accueil Belgique

Les acteurs de terrain dénoncent des violences policières contre des mineurs d’âge

En janvier dernier, un jeune garçon a subi à Bruxelles la violence extrême de policiers selon une avocate. Il ne serait pas le premier à qui pareille mésaventure arrive, loin de là. La section jeunesse du barreau de Bruxelles a décidé d’interpeller le parquet à ce sujet. La Ligue des droits humains demande quant à elle, dans une carte blanche, des mesures d’aide et de soutien

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

On sait juste qu’il vient d’Algérie, qu’il sillonne seul l’Europe depuis environ cinq ans, et qu’il a déclaré avoir 16 ans. Le 21 janvier dernier en soirée, il errait dans la gare du Nord. Il a expliqué à sa tutrice pour mineur étranger non accompagné (MENA) qu’il avait faim, qu’il n’avait « absolument rien », et qu’il est entré dans un café, dans lequel il avait repéré le GSM d’un homme plongé dans une grande discussion. Il a attrapé l’appareil, puis il a filé. Il pensait avoir été suffisamment discret, mais quand il était repassé dans les environs vingt minutes plus tard, l’homme qu’il avait délesté l’avait repéré. « Il m’a emmené dans un bureau, dans la gare. Il était avec un ami, les deux étaient habillés normalement, on ne voyait pas qu’ils étaient policiers, a expliqué le jeune dans le dépôt de plainte. (…) Il m’a montré sa carte et il m’a dit qu’il était de la police. Tout de suite j’ai avoué avoir volé le GSM et je me suis excusé ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par LIENARD NORBERT, jeudi 9 juillet 2020, 20:14

    Et la violence des mineurs on en parle ?et puis mineurs ça reste à prouver

  • Posté par Delpierre Bernard, jeudi 9 juillet 2020, 17:47

    N'ayant que 16 ans (selon ses dires) , cela fait 5 années qu'il voyage (donc depuis ses 11 ans) et en provenance d'un pays (Algérie) qui n'est pas à ranger dans les pays en guerre. De plus, il doit bien avoir des parents sinon proches , du moins apparentés pour confirmer ou infirmer ses déclarations. Au lieu d'être à charge de la collectivité , on pourrait le transférer dans son pays ou au moins dans sa parentèle.

  • Posté par Raurif Michel, jeudi 9 juillet 2020, 17:19

    Il reconnaît avoir volé le GSM ! Ok, dans certain pays pour ce larcin, on lui aurait coupé une main !!! Lui, il en est quitte pour une bonne raclé, raclé qu'il, a de toute façon bien méritée !!!! Maintenant, il peut toujours rejoindre les pays où on coupe les mains.

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs