Marc Van Ranst sur l’obligation du port du masque: «Le moment était venu»

Le Comité de concertation, qui rassemble le gouvernement fédéral et les entités fédérées, s’est réuni jeudi en présence des membres du Groupe d’Experts en charge de l’Exit Strategy (GEES).

À cette occasion, le GEES a remis un nouveau rapport aux responsables politiques dans lequel il recommande un élargissement de l’obligation du port du masque. Ils rejoignent ainsi l’avis émis par le Conseil Supérieur de la Santé. Sur cette base, le Comité de concertation a décidé d’élargir l’obligation du port du masque, suivant ainsi les nouvelles recommandations du GEES.

« Il est vrai que dans nos conseils précédents, nous avions fortement recommandé de porter un masque buccal dans les magasins, explique Marc Van Ranst au Nieuwsblad. Nous pensions qu’une telle recommandation suffirait. Mais non. »

« Il est de plus en plus évident que le coronavirus peut se propager à travers de petites particules flottant dans l’air. Les masques buccaux fournissent moins de ces gouttelettes et réduisent ainsi la charge virale dans les zones mal ventilées. Il a fallu un certain temps avant que tout le monde ne soit convaincu, mais le moment était venu », conclut-il.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous