Accueil Opinions Chroniques

Comment passer de joyeuses non-vacances: petit manuel de savoir (sur)vivre…

A l’attention de ceux qui ne partent pas.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 3 min

Cette année, on ne voyage pas. Ou alors juste dans un rayon de dix kilomètres. Tels ces habitants d’Ecaussinnes, partis (en voiture) s’installer dans le camping d’Ecaussinnes… Pour la douche, ils font l’aller-retour entre leur maison et leur lieu de vacances – ils préfèrent leur salle de bains. Ou comment profiter du meilleur de sa maison et de vacances idéales en même temps. Même Macron n’y a pas pensé.

Des vacances immobiles ? Une prolongation du confinement ? Pourquoi pas ? Il y a des nostalgiques du confinement qui évoquent avec regret le calme, le soleil brûlant, le ciel sans avions, les rues sans autos, le boulot sans boulot, les collègues qu’on ne doit plus côtoyer que sur écran – ce qui permet de lire impunément un polar pendant les réunions.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Heymbeeck Joseph, dimanche 12 juillet 2020, 12:05

    J'ai quand même été dans les Ardennes Belges une semaine. Un chalet isolé entouré de verdure pour me changer la tête du béton de la ville. Quelques promenades et quelques visites pour (re)découvrir la région autour de Saint Hubert. Il y a moyen donc de prendre des vacances sans soucis...

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs