Chelsea, Leicester, Manchester United: deux fauteuils pour trois clubs dans la course à la Ligue des champions en Premier League

Photo News
Photo News

La situation s’est un peu décantée à quatre journées de la fin, les outsiders comme Wolverhampton ayant pour la plupart laissés des plumes alors que devant, quatre des cinq premiers se sont imposés.

Mathématiquement, seul Liverpool, champion, est assuré de disputer l’épreuve continentale reine la saison prochaine.

Son dauphin, Manchester City, avec 11 points d’avance sur United, 5e, et première équipe hors de places qui ouvrent les portes de la C1, alors qu’il ne reste que douze points à distribuer, est quasiment assuré de finir dans les 4 premiers.

Mais derrière, la lutte est très serrée entre Chelsea, 3e avec 60 points, Leicester, 4e à un point derrière, et les Red Devils 5e à deux points des Blues.

Sur le papier, les Foxes auront le match le plus abordable avec un déplacement dimanche (18H00 GMT) chez Bournemouth qui n’a plus gagné en championnat depuis 10 matches.

Mais Leicester peine aussi depuis février avec 11 points pris sur les 10 dernières journées.

La lueur d’espoir pour les hommes de Brendan Rodgers vient du fait que leur goleador, Jamie Vardy, a retrouvé le chemin des filets en marquant trois fois sur les deux derniers matches.

En tête du classement des buteurs avec 22 réalisations, 2 unités de mieux que son premier poursuivant, Pierre-Emerick Aubameyang (Arsenal), Vardy vient de franchir la barre des 100 buts en championnat et pourrait devenir meilleur buteur de la Premier League pour la première fois à 33 ans.

Manchester United, qui reçoit Southampton en clôture de la journée, lundi (19H00 GMT), devra se méfier d’une équipe imprévisible et dont l’avant-centre, Danny Ings est un spécialiste de l’exploitation des erreurs défensives adverses avec 19 buts à son actif.

Mais les hommes d’Ole Gunnar Solskjaer sont sur une dynamique tellement impressionnante qu’un faux pas serait une énorme surprise.

Ils restent sur 4 victoires consécutives par 3 buts d’écart — même si 3 d’entre elles ont été obtenues contre des équipes du dernier tiers du classement -, du jamais vu en Premier League, et sur 17 matches toutes compétitions confondues sans défaite (13 victoires, 4 nuls).

Chelsea sera le premier en piste du trio, samedi (16h30 GMT) et il aura la tâche la plus délicate, avec son déplacement à Sheffield United, solide promu, avec sa 7e place.

Une partie de la dramaturgie autour de ce duel à trois pourrait toutefois disparaître en début de semaine prochaine si le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) venait à rejeter l’appel de Manchester City.

Si l’exclusion pour deux ans de toute compétition européenne prononcée contre les Citizens en février pour violation du fair-play financier était confirmée, la 5e place ouvrirait les portes de la C1 et les chances de voir revenir les Wolves, 6e à 6 points de United, semblent, en l’état actuel des choses, bien minces.

Samedi

(13h30) Watford — Newcastle

Norwich — West Ham

(16h00) Liverpool — Burnley

(18h30) Sheffield United — Chelsea

(21h00) Brighton — Manchester City

Dimanche

(13h00) Wolverhampton — Everton

(15h00) Aston Villa — Crystal Palace

(17h30) Tottenham — Arsenal

(20h00) Bournermouth — Leicester

Lundi

(21h00) Manchester United — Southampton

 
 
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous