Accueil Société

Manifestation féministe à Bruxelles contre le remaniement du gouvernement français

Les manifestants ont dénoncé les nominations de Gérald Darmanin, visé par une plainte pour un viol, et d’Éric Dupond-Moretti, qui s’est montré critique envers le mouvement #MeToo.

Temps de lecture: 2 min

Environ 180 personnes, selon l’estimation de la police de Bruxelles-Ixelles, se sont rassemblées vendredi soir, entre 18h00 et 20h00, en face du Consulat général français, situé sur le boulevard du Régent à Bruxelles, pour dénoncer le remaniement gouvernemental en France. Il n’y a pas eu d’incident.

Les manifestants ont dénoncé les nominations de Gérald Darmanin, visé par une plainte pour un viol actuellement devant la cour d’appel de Paris, et d’Éric Dupond-Moretti, qui s’est montré critique envers le mouvement #MeToo. De nombreuses femmes étaient présentes. Des messages du type « Remaniement de la honte » et « Culture du viol en marche » ont été arborés sur des pancartes.

À lire aussi France: des féministes dénoncent un «remaniement de la honte» au gouvernement

Hélène Farnaud-Defromont, l’ambassadrice de France en Belgique, a pris la parole pour exprimer sa considération envers les droits des femmes, en respectant le devoir de réserve liée à sa fonction.

À lire aussi La nouvelle équipe de Jean Castex, des paillettes sur un gouvernement de continuité

« Ce remaniement est une insulte pour toutes celles et tous ceux qui se battent contre les violences faites aux femmes et pour l’égalité Femme-Homme », estime Bertrand Wert, membre fondateur de la locale d’Europe-Ecologie Les Verts pour le Benelux, qui regroupe des écologistes français.

« Nommer Gérald Darmanin comme ministre de l’Intérieur quand on sait la difficulté pour les victimes de porter plainte devant les forces de police, c’est surprenant et certainement dénonçable, surtout vis-à-vis du mouvement qui s’est levé ces derniers mois contre les violences faites aux femmes. (…) On sort aussi de la crise sanitaire, qui avait justement mis en avant les violences faites aux femmes, ce qui rend cette décision encore plus incompréhensible », déplore-t-il.

Plusieurs milliers de manifestants ont protesté vendredi à Paris et dans plusieurs autres villes françaises à l’appel du collectif féministe #NousToutes. Sept cents personnes ont également manifesté à Nantes (ouest), 600 à Bordeaux (sud-ouest) et 500 à Lyon (centre est).

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par Degive Albert, dimanche 12 juillet 2020, 11:28

    Oh, la foule ! Présomption d'innocence et liberté de penser à la poubelle.

  • Posté par COURARD DIDIER, samedi 11 juillet 2020, 13:06

    Dupond-Moretti est tout sauf un phallocrate ou un misogyne et il a critiqué à juste titre et de manière très argumentée comme sait le faire un ténor du barreau ce lynchage médiatique et diffamatoire que constitue #MeToo. Ce système de dénonciation est complètement pervers et pourtant cela ne dérange pas ces féministes intégristes que l'on jette en pature le nom de présumés violeurs, harceleurs ou sexistes sans leur laisser la possibilité de se défendre dans le cadre d'une procédure judiciaire en bonne et due forme. Mais ces féministes s'offusquent à juste titre lorsque le petit copain éconduit se venge en publiant sur internet ses ébats avec son ex mais cela ne dérange pas ces féministes lorsque c'est une femme trompée qui fait pareil en publiant les photos de son ex-conjoint... Ces mouvements extrêmistes ne font qu'attiser la haine et diviser la société entre les hommes et les femmes au lieu de les rapprocher en encourageant le dialogue et l'éducation. Il faut du temps pour changer les mentalités et les traditions culturelles tout comme il faut du temps pour que la justice établisse les faits et rende un verdict approprié et ce n'est pas en quelque clics dénonciateurs que l'on va créer une société plus harmonieuse et équilibrée entre les droits et devoirs des hommes et des femmes l'uns envers l'autre.

  • Posté par dams jean-marie, samedi 11 juillet 2020, 10:38

    Et les frenchies restez chez vous , on en sort déjà plus depuis 50 ans . Vous qui avez conseillé à nos dirigeants de faire venir des voisins aux habitants de vos cités. La TVA encore merci aussi. La destruction de grandes institutions belges, encore merci. Gardez vos gilets jaunes , Indochine, Téléphone , Renaud : ces faiseurs de bruit.

  • Posté par Biot Philippe, samedi 11 juillet 2020, 10:34

    Si on commence à manifester en Belgique contre des décisions des responsables politiques oficiellement élus chez nos voisins , alors il faudra aussi manifester contre le sous représentation des belges du Sud, dans la coalition gouvernementale belge en formation.

  • Posté par Kabbedijk Irène, samedi 11 juillet 2020, 8:50

    Quatre (à cet instant) commentaires négatifs signés par quatre mecs... machisme pas mort!

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko