Présidentielle en Pologne: un vote présidentiel sur le fil du rasoir

Présidentielle en Pologne: un vote présidentiel sur le fil du rasoir

La Pologne a commencé à voter dimanche dans une élection présidentielle sur le fil du rasoir, entre un président populiste sortant et un libéral europhile qui veut rétablir les liens avec Bruxelles.

Le résultat de ce second tour de la présidentielle sera décisif pour l’avenir du gouvernement du parti conservateur et nationaliste Droit et Justice (PiS), que ses détracteurs accusent de faire reculer les libertés démocratiques acquises il y a trois décennies à la chute du communisme.

Soutenu par le PiS, le président Andrzej Duda fait face au maire de Varsovie, Rafal Trzaskowski, du principal parti d’opposition centriste Plateforme civique (PO), et les derniers sondages font état de chances égales pour les deux candidats.

L’impacte du coronavirus

Le vote devait avoir lieu en mai – à l’époque M. Duda était en tête des intentions de vote – mais il a dû être reporté en raison de la pandémie de coronavirus.

Le soutien à M. Duda a considérablement diminué depuis, y compris en raison des retombées de l’épidémie, qui ont plongé la Pologne dans sa première récession depuis la chute du régime communiste.

M. Duda a promis de défendre les aides sociales populaires lancées par le PiS et a mené une campagne polarisante, attaquant notamment les droits des personnes LGBT et rejetant l’idée d’indemnisations pour les biens juifs volés par les nazis et sous le régime communiste.

M. Trzaskowski, lui, est favorable aux partenariats civils y compris entre personnes du même sexe. Sa décision de signer une déclaration de soutien aux LGBT a incité l’an dernier nombre de régions de l’est rural et le plus conservateur du pays à se proclamer « zones libres de LGBT ».

En cas de victoire, M. Trzaskowski promet de faire marche arrière concernant les réformes controversées du système judiciaire qui ont mis la Pologne sur une trajectoire de collision avec le reste de l’Union européenne.

Vote serré

Les bureaux de vote ont ouvert à 07h00 et doivent fermer à 21h00. Un sondage de sortie est prévu aussitôt après, les premiers résultats officiels venant seulement lundi matin.

Au premier tour, le 28 juin, M. Duda est arrivé premier avec 43,5 % des voix et M. Trzaskowski deuxième avec 30,4 %.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous