Accueil Culture

Trois questions à Saliha Ben Ali

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 2 min

« Ce film permet de faire bouger les choses »

Comment s’est passée la rencontre avec la réalisatrice ?

Je l’ai rencontrée deux semaines après le départ de notre fils. L’échevine des Affaires sociales de ma commune, Vilvorde, m’avait fait part de son envie de tourner un court-métrage sur la problématique du départ en Syrie et de l’endoctrinement. Elle voulait avant tout comprendre ce qu’il se passait. Ça m’a mise en confiance et nous sommes devenues amies avant tout. Accepter le projet, déterminer sa forme, a été tout un cheminement. J’étais curieuse de ce que ça pouvait apporter comme regard.

Vous avez l’espoir que le film fasse avancer les choses ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs