Accueil Monde États-Unis

Après s’être moqué du virus et avoir participé à une «Covid party», un Américain décède du coronavirus

Dans l’Alabama, les autorités de Tuscaloosa ont alerté, début juillet, sur la tenue de « Covid parties », fêtes en présence d’une ou plusieurs personnes contaminées.

Temps de lecture: 2 min

Un Américain trentenaire est mort au Texas des suites du coronavirus après avoir été infecté par le Covid-19 lors d’une « Covid party », soirée organisée par une personne contaminée, selon la responsable médicale d’un hôpital local.

« L’idée (de la soirée) est de se réunir et de voir si ce virus est bien réel et si quelqu’un l’attrape », a expliqué, dans une vidéo destinée à alerter les jeunes adultes quant au risque de transmission du coronavirus, Jane Appleby, du Methodist Hospital de San Antonio.

À lire aussi En France, le relâchement inquiète les autorités sanitaires

Un trentenaire qui se trouvait à la soirée a bien été contaminé, avant de voir son état de santé se détériorer, jusqu’à son hospitalisation à Methodist Hospital et son décès, cette semaine, selon la responsable médicale.

Des regrets

Avant de mourir, le patient a dit à l’infirmière à son chevet : « Je crois que j’ai fait une bêtise. Je croyais que ce virus était une arnaque, mais non », a raconté Jane Appleby.

À lire aussi En Wallonie, les eaux usées sont surveillées pour prédire le retour du coronavirus

« Aucun d’entre nous n’est invincible », a prévenu la médecin, indiquant que plusieurs patients âgés d’une vingtaine ou d’une trentaine d’années étaient actuellement hospitalisés dans son établissement pour des complications liées au Covid-19.

Dans l’Alabama, les autorités de Tuscaloosa ont alerté, début juillet, sur la tenue de « Covid parties », fêtes en présence d’une ou plusieurs personnes contaminées.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Bauduin Dominique, mardi 14 juillet 2020, 16:00

    Il n'est pas indiqué dans cet article, si cette personne ne souffrait pas déjà d'un problème pulmonaire ou cardiaque et il manque singulièrement de détails. C'est de l'information incomplète pour moi, rapidement jettée dans les médias et invérifiable, OK pour faire passer un message (comme dans la publicité, où ce procédé est très souvent utilisé en Amérique...) . Désolé, c'est un piètre travail de journaliste, même sous le couvert de la protection de la personne privée, et cela diminue fortement pour moi la valeur de cette information.

  • Posté par Son Ivan, lundi 13 juillet 2020, 16:52

    Si au moins seuls ces crétins (désolé mais il n'y a pas d'autres termes) étaient atteints ! Mais combien d'autres personnes ont été infectées à cause de ces comportements ?

  • Posté par Follet Jean-Pierr, lundi 13 juillet 2020, 9:42

    Il mérite effectivement un Darwin award, distinction toujours accordée à titre posthume

  • Posté par Morgenthal Jean-Claude, dimanche 12 juillet 2020, 23:59

    C'est Darwinien !

  • Posté par Remacle Vincent, lundi 13 juillet 2020, 7:40

    Humour on C'est Darwinien du point de vue de la sélection naturelle, mais c'est Lamarckien du point du vue de l'évolution. Pour Darwin tout les cons proviennent d'une même lignée. Au niveau de Lamarck il apparait spontanément de nouvelles lignées de crétin. Le comportementalisme est plus Lamarckien de Darwinien. En politique entre les fils de et les arrivistes au dents longues mon cœur balance. https://www.encyclopedie-environnement.org/vivant/lamarck-darwin-deux-visions-divergentes-monde-vivant/

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une